Mon humaine mange du fromage et du beurre le matin. Et ça affole les foules

Je vous racontais dans cet article que mon humaine travaille avec ABC coachs sportifs pour son programme de nutrition et de sport. Cela fait quelques mois qu’elle applique leurs conseils et en est très contente, car les résultats sont là. Bon, avec la grossesse, c’est un peu dur à dire 😀 mais elle est confiante qu’après, ça lui servira encore plus.

Alors voilà, si je vous parle aujourd’hui d’un sujet lié à la bouffe ce n’est pas seulement parce qu’en tant que chien j’adore ça et je bave constamment en regardant l’humaine manger ses plats. C’est aussi et surtout parce que, depuis qu’elle mange du beurre et du fromage le matin, elle reçoit plein de messages plus hargneux que moi quand je repère un chat. Et ce, de la part d’autres humains qui ne sont pas contents. Pas contents, pas contents !

Pour vous la faire courte, l’humaine mange tous les matins 100g de fromage, 10 grammes de beurre, 60g de pain de seigle et un verre de lait végétal. Grosso modo, parce qu’elle ne mesure pas vraiment les quantités, elle l’a fait pendant un moment et maintenant elle estime à peu près, par expérience.

Quand on est visible sur les réseaux sociaux, on reçoit souvent plein de questions sur plein de choses : ce qu’on mange, ce qu’on porte, comment on s’entraîne etc. Pour répondre à ces interrogations, l’humaine raconte souvent sa vie (et la mienne). Et, concernant cette histoire de fromage, elle a reçu d’innombrables messages, les uns plus délirant que les autres.

Des gens qui lui disent que c’est un mauvaise idée, que c’est du grand n’importe quoi de mélanger beurre et fromage, pour ne citer que les plus sympas. Surtout des gens qui s’agitent en disant qu’elle ne devrait pas encourager les autres à manger du gras, qu’elle a une responsabilité morale envers sa communauté à ne pas donner des conseils de crotte de nez, que le fromage tue (WTF?!) qu’elle finira obèse et je m’arrête là, vous voyez l’image.

Alors, pour clarifier tout ça, avant que je leur croque les fesses, je tiens à préciser que, de part sa nature, mon humaine est loin de faire du prosélytisme sur ce sujet ou n’importe quel autre sujet, d’ailleurs. Elle s’en fiche royalement de ce que les gens mangent le matin, tant qu’ils sont heureux. Par contre, étant donné que la question de ce qu’elle mange revient souvent, elle le montre 🙂 Sans encourager qui que ce soit à faire pareil. Surtout parce que chaque humain est différent et ce qui marche pour elle ne marchera pas sur tout le monde.

C’est peut-être parce qu’en tant qu’étrangère, mon humaine a l’habitude de manger salé le matin que cela ne la choque pas. Au contraire, ce qui la surprend davantage est cette habitude très française de manger sucré le matin. Car manger du sucre le matin facilite la sensation de faim en milieu de matinée et provoque sur le long terme un déséquilibre alimentaire.

Mon humaine ne s’est pas improvisée nutritionniste non plus, elle travaille justement avec des pros qui, savent, eux, pourquoi il lui faut manger du gras le matin. Et, comme je suis sympa, je leur ai demandé de vous expliquer le pourquoi du comment. Et j’ai appris que le principe qu’applique mon humaine s’appelle la chrono-nutrition.

La chrono-nutrition consiste à donner au corps ce dont il a besoin, selon les différents moments de la journée. Ce programme vise un équilibre alimentaire sur le long terme et il fonctionne sur un principe simple, celui d’alimenter son corps de façon importante le matin et le midi, car environ 65% des apports journaliers se font avant 14h. Cela doit permettre d’éviter les frustrations du soir.

Les spécialistes de ABC Coach expliquent que le gras saturé le matin permet de régénérer les parois cellulaires. Il sera rapidement assimilé par l’organisme et cet apport en gras saturé uniquement le matin va donc permettre d’éviter de générer du mauvais cholestérol le reste de la journée.

Les féculents le matin permettent de remonter le taux de glycogène dans le sang étant donné le dîner pauvre de la veille. Manger ni féculents, ni glucose le soir, permet de ne pas donner de « carburant » à son corps pour la nuit.

Ce programme ne convient pas à tous les individus de la terre entière mais fonctionne bien pour ceux qui ont de l’appétit accompagné d’une activité physique régulière, précise Jean-Michel Andriot, coach chez ABC Coach.

Voilà, je laisse ça ici pour ceux qui se posent la question, mais, dans tous les cas, mon conseil est de faire comme vous voulez et, encore mieux, si vous avez des objectifs spécifiques, de consulter des professionnels, ils savent toujours mieux. Ou, faites comme moi, mangez des croquettes ! Ça vous évitera de vous compliquer inutilement la vie.

Whiskey

Publicités

Top 5 des choses qui manquent à mon humaine depuis qu’elle est enceinte

Depuis qu’elle a appris l’existence du petit têtard,  l’humaine a commencé a se renseigner sur ce que sa nouvelle condition supposait. Et plus elle lisait d’articles sur internet ou des pages d’un énorme bouquin écrit pour des humains qui attendent des têtards, plus elle râlait. Je me suis dit qu’il allait y avoir du changement et que ça ne lui plaisait pas forcément.

En effet, plusieurs choses lui sont désormais interdites pendant quelques mois et mon humaine n’aime pas qu’on lui dise ce qu’elle a à faire. Après on dit que c’est moi qui ai un problème avec l’autorité !

En plus des changements physiques que faire pousser un autre être vivant dans son corps impliquent, les changements de sa routine quotidienne lui déplaisent également.

Je l’écoute se plaindre et j’ai même fait un top des 5 choses qu’elle a trop hâte de retrouver. Je les mis dans l’ordre de l’importance qu’elle leur accorde et je rigole intérieurement, mais je n’ose pas trop rire trop fort en vrai, elle me fait peur depuis qu’elle grogne plus que Le Coussin péteur 😀

1. Ses abdos

Bien évidemment. Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre par rapport à ce six pack, sérieux ? Je vous montrais dans un autre article l’avant / après de ses fameux abdos. J’avoue que je ne comprends pas l’obsession de l’humaine pour des muscles sculptés, mais j’ai tout de même compris que ça venait de sa conviction que rien de ce qui vaut vraiment la peine n’arrive facilement. La culture du travail, du sacrifice, de l’acharnement, je connais aussi, en tant que chien de berger.

sshot-1

2. La corde à sauter, la boxe, la plyométrie…

…et tous les sports à impacts. Tout ce qui saute, qui fait transpirer, qui fait mal, qui donne des courbatures de l’espace. Tout ce qu’elle aime, quoi. Quand une humaine est enceinte, elle a interdiction formelle pour ce genre de chose. Et la mienne en souffre beaucoup, car c’est dans sa nature de rebondir comme un ressort et taper dans des sacs pleins de sable.

sshot-4

3. Les huîtres

Oh les huîtres, ce bonheur au goût des vagues, elle en raffole l’humaine. Ça et tous les fruits de mer.  Elle ne peut plus en manger, car elle n’est pas immunisée à la toxoplasmose. Ce que je trouve bizarre, car elle a souvent eu des chats à la maison, elle s’est fait griffer plein de fois et elle a changé de très nombreuses litières. Ah, les chats, ces êtres mesquins, n’ont même pas eu la décence de lui faire cadeau d’une maladie.

4. Dormir sur le ventre 

Depuis qu’elle était un petit têtard elle-même, l’humaine dort sur le ventre. Ok, ce n’est pas l’idéal pour le dos, pour l’estomac, le cœur et je ne sais plus quoi d’autre, mais, pour elle, il n’y a que ça de vrai. Ses parents ont tout essayé pour qu’elle y renonce, rien à faire, l’humaine tournait dans sa position préférée même quand elle arrivait à peine à tourner sa tête.

Maintenant, vas dormir sur le ventre quand ton ventre précède ton corps lorsque tu rentres dans une pièce. Elle a réussi à le faire jusqu’à il n’y a pas longtemps, mais depuis quelques jours ça devient mission impossible. Tristesse.

sshot-3

5. Prendre des risques 

Mon humaine aime bien les sensations fortes, les chicken games, les course d’obstacles, l’inutile prise de risques et tout ce qui peut lui rappeler qu’elle est libre et vivante. Et encore une grande ado rebelle dans sa tête, accessoirement. Elle est un peu casse-cou et aime bien provoquer la chance et même d’autres humains, quand ils ont une attitude inappropriée.

Par exemple, elle n’hésite pas à traiter de gros porc un lourdingue qui la dévisage pendant qu’on court ou à taper un scandale quand une petite mamie se fait doubler dans la file d’attente à la Poste. Et même si je suis d’accord avec elle, je me dis qu’elle est quand même toute petite… Mais elle s’en fout de prendre ou de donner des coups, mon humaine. Eh bien, plus maintenant. Car le petit têtard pèse dans sa prise de décision et elle est devenue plus… raisonnable. Ce qui ne lui plaît pas, car elle a l’impression de s’être transformé en petit être fragile, alors qu’elle a l’esprit d’un rottweiler enragé 😀

 

Voilà donc que la grossesse est pour mon humaine pire que sa blessure au genou qui l’a empêchée de courir pendant plus de 7 mois. Sympa pour le petit têtard, il est considéré pire qu’une bursite 😀 Tant qu’elle ne parle pas de moi comme ça, ça me va. Avez-vous aussi des frustrations de ce genre en période de blessure ?

Whiskey

L’humaine a testé les compléments alimentaires de Bonheur ô Naturel

Sur les compléments alimentaires, il y a un gros et permanent débat. Faut-il en prendre ? Ou pas ? Jamais ? Dans quelles conditions ? De quelle type ? De quelle marque ?

Je trouve que les humains se prennent vraiment la tête pour savoir comment se nourrir correctement, alors que ce serait pourtant très simple de manger ses croquettes, comme tout le monde et arrêter de couiner.

L’humaine n’est pas du tout contre les compléments alimentaires. Elle pense qu’il y a des personnes qui ont plus de raisons à en prendre que d’autres, des situations dans lesquelles c’est même essentiel de le faire et d’autres dans lesquelles on pourrait s’en passer. Mais, dans l’absolut, elle en consomme régulièrement et elle en a testé déjà un bon nombre, avec des résultats plus ou moins intéressants. Il faut dire que lorsqu’on fait beaucoup de sport, tout compenser au niveau alimentaire devient un peu fastidieux et compter les grammes de magnésium ou de fer ingérés n’est pas une passion de mon humaine.

Quand elle a découvert les compléments 100% naturels de Bonheur O naturel, elle a été plus que ravie. Et ce, dans les conditions où la plupart du temps, les humains se préoccupent du contenu des cachets qu’ils avalent et surtout des effets secondaires qu’ils pourraient avoir.

Dans le cas de ces petites pilules, aucun danger : elles sont faites à base de produits d’origine naturelle, car la marque est très attachée aux valeurs d’une consommation responsable et au bien être de l’humain et de l’environnement en général. Les jolis pots dans lesquels se trouvent les compléments, sont eux, recyclables, les pilules sont fabriquées en France et sont vegan friendly. Eh oui, ce n’est pas facile de prendre des compléments alimentaires lorsqu’on est végétarien, c’est pour cela que cette marque est encore plus intéressante.

Mon humaine a d’abord testé le Magnésium Marin. Elle venait d’apprendre l’existence du petit têtard et le Mg fait partie des minéraux fortement recommandés en début de grossesse, car il contribue au bon fonctionnement du système immunitaire et neveux. Il est donc idéal aussi en période de changement de saison et pour éviter les coups de blues ou les coups de mou.

Sa cure a duré un mois et demi et elle ne s’est jamais sentie fatiguée comme la plupart des femmes lorsqu’elles tombent enceintes. Et ça fait du bien de ne pas avoir à subir ça en plus des nausées de fin de monde 😀 Combiné avec notre activité physique intense, ce complément a été parfait pour cette période tendue de mon humaine.

Et, parlant de sport, le deuxième complément qui l’a totalement conquise a été celui à base de spiruline. Si vous faites du sport, vous avez forcément entendu parler de ce super aliment. La spiruline est une algue pleine de qualités nutritionnelles et qui, en plus, est très facilement assimilable par le corps humain. L’humaine n’arrête pas de venter ses mérites : elle améliore l’endurance et la résistance, elle est donc très intéressante lors des efforts prolongés.

Elle réduit les douleurs musculaires, car la spiruline aide l’organisme à évacuer plus vite l’acide lactique et le dioxyde de carbone, donc les courbatures sont moins violentes et durent moins. Son contenu très important en protéines (60 à 70%) fait de la spiruline un bon argument dans la perte de poids. Elle est, en plus, un antioxydant naturel. Voilà, tout ça pour dire que c’est bien son produit préféré de cette gamme. Surtout que son effet sur son corps a été très rapide.

Le dernier produit de Bonheur O Naturel que mon humaine a testé est le Desmodium, qui aide le foie à fonctionner correctement et facilite la digestion. Et il paraît que la grossesse vient au paquet avec la joie inespérée de ne plus digérer de la même manière qu’avant 😀 Donc elle en a été très contente.

Mon humaine dit beaucoup de bien de ces compléments alimentaires et elle a surtout apprécié la philosophie qui se cache derrière les produits. Car les deux sœurs qui sont à l’origine de cette gamme sont sur la même longueur d’onde avec mon humaine sur deux points : sur l’idée que mieux vaut prévenir que traiter et sur le dicton latin de la mens sana in corpore sano.

Et vous, prenez-vous des compléments alimentaires ?

Loulou 

Avant/après des abdos de mon humaine

Je vous expliquais dans l’article d’hier que mon humaine travaille avec ABC Coachs sportifs, des pros de la nutrition et du coaching sportif, pour atteindre des objectifs très personnels, dont je vais vous en dire plus.

Parmi les certitudes que j’ai sur mon humaine, celle-ci est la pierre angulaire : il y a 6 choses qu’elle aime le plus au monde : ses abdos. Depuis ses 12 ans elle les a toujours travaillés pour qu’ils soient forts et dessinés.

Ce n’est pas habituel de travailler ses abdos à 12 ans, vous me diriez. Peut-être, mais mon humaine n’est pas comme toutes les filles que vous avez rencontrées. Elle ne s’est jamais préoccupé pour des choses très girly et elle n’a jamais eu une seule poupée dans sa vie. Elle a grandit entourée de garçons et les garçons font la bagarre. Elle a la personnalité pour vite s’intégrer dans ces communautés et prétendre à une place d’alpha. Mais sans les abdos, c’est compliqué.

Elle a toujours vu son corps comme un outil fonctionnel, qu’il faut endurcir et amener au plus haut de ses capacités pour être toujours prêt. Prêt à quoi ? A tout. C’est pour ça qu’elle prend un plaisir fou et s’émerveille encore quand, avec ce super outil, elle arrive à dépasser de nouvelles épreuves comme parcourir les 42,195km d’un marathon ou faire de la place dans son corps à un petit têtard.

Ses deux ans de boxe lui ont appris que les abdos sont la base d’un corps solide et endurant. On commence chaque entraînement par vous le répéter. Donc, avoir des abdos en béton c’est qui elle est, ça fait partie de mon humaine depuis toujours.

Quand le projet bébé a commencé à devenir un sujet pour elle et l’humain, sa première pensée est allée à ses abdos. « Adieu six pack » elle s’est dit en soupirant.

Mais avant de faire l’impasse sur ses tablettes de chocolat, elle voulait découvrir leur full potential et les sculpter comme ils le méritent, pour en garder un souvenir et une vive source de motivation pour l’après.

2017-11-12 02323183257..jpg

Avec ABC Coach ils se sont mis d’accord sur un programme qui devait durer 4 mois et qui lui convenait parfaitement, même s’il était assez atypique (je vous en dirai plus bientôt). Sauf que, de manière assez imprévue, 2 mois et demi plus tard, l’humaine apprenait l’existence du petit têtard, ce qui a changé, mine de rien, ses projets.

De toute manière et même si elle n’a pas pu aller jusqu’au bout du plan d’entraînement et de nutrition, ses abdos n’ont jamais été si visibles. Son taux de masse grasse n’a jamais été si bas et celui de masse musculaire si important. Donc le plan fonctionnait, dommage qu’elle n’ait pas pu vous faire un joli avant après, comme elle aurait voulu. Je vous en fais un dans l’autre sens, avec ses abdos au mois d’août (plus haut), avant que le petit têtard prenne possession du six pack et ce qui reste de ses abdos aujourd’hui 🙂 (ci-dessous).

Disons qu’en ce moment tout ce qui lui reste à faire est d’essayer de limiter les dégâts, le temps qu’elle pourra reprendre la main sur ce qui arrive à son corps.  Car, pour le moment, ses abdos, comme l’ensemble de son corps sont pris en hottage par le petit têtard qui s’y est installé et fait comme chez lui.

Il a intérêt à être vachement bien, ce gosse, avec tous les efforts que ça implique. C’est l’humaine qui le dit.

Vous l’aurez compris, j’ai une humaine obsédée par ses abdos et, heureusement, elle a trouvé des coachs qui l’encouragent et la suivent dans le procès de construction / dé-construction / reconstruction. Car ABC Coach ont l’habitude d’accompagner tout plein de profils différents et même des femmes enceintes.

Je sais que mon humaine est plus rassurée de les savoir pas loin et échanger avec eux sur le nouveau plan d’entraînement et nutritionnel adapté à sa condition actuelle. Et une chose est sûre, tant qu’elle pourra, elle va continuer le sport 🙂 Je vous raconterai les changement dans notre routine et son alimentation au fur et à mesure.

Les abdos sont-ils aussi importants pour vous ?

Whiskey

ABC Coach – le coaching sur mesure

L’humaine et moi, on adore le canicross. Mais comme on ne s’entraîne pas pour le Jeux Olympiques (même si on espère qu’un jour ce sport fera partie de la panoplie !) on court pour notre plaisir. Cela n’empêche pas avoir des objectifs personnels et se donner les moyens de les atteindre.

Mes objectifs sont de m’éclater et lui faire plaisir. Les siens dépassent les limites d’un seul sport et ils sont souvent purement esthétiques. Mais, pour les atteindre, c’est souvent compliqué de trouver un bon programme et le respecter à la lettre, surtout de nos jours, quand l’information est partout et on peut trouver tout et n’importe quoi sur internet.

Comment choisir son coach sportif ?

Bon, en ce qui concerne les programmes sportifs, c’est souvent n’importe quoi 😀 C’est pour cette raison que le moyen le plus fiable reste de s’adresser à des spécialistes. Des coachs sportifs, il y en a aussi plein, il suffit de jeter un coup d’œil sur les réseaux sociaux où tout le monde s’improvise pro et donne des conseils, des fois sans avoir la moindre formation.

D’autres fois, malgré la formation et les résultats, le style d’une personne en particulier peut ne pas vous correspondre. L’humaine a déjà travaillé avec plusieurs coachs personnels et leur méthode de travaille ou des fois même la personnalité, ne correspondaient pas à ses attentes. Du coup, je ne les ai plus revus. Mais ça, c’était avant de rencontrer ABC Coach sportif. C’est arrivé au début du mois de juillet et l’humaine a vite été conquise par la manière très personnalisée de travailler qu’ils adoptent.

Nous déterminons les objectifs grâce à un rendez-vous bilan personnalisé pendant lequel nous demandons les objectifs précis de nos clients. Nous faisons également le tour des antécédents médicaux, du niveau sportif et de l’alimentation de la personne que nous allons coacher.

Cela nous permet de donner des conseils sur la faisabilité des objectifs en fonction des moyens que les personnes qui nous contactent sont prêtes à mettre en oeuvre. Nous demandons également les activités que les gens aiment pratiquer, car vu que nous avons des diplômes STAPS, cela nous permet de varier plus les activités, explique Nicolas, l’un des coachs.

Nous tentons de faire tout l’inverse des programmes en lignes actuels qui ne sont pas du tout personnalisés. Après le rendez-vous bilan, nous adaptons chaque séance suite à un échange sur la précédente. Cela nous permet d’ajuster le contenu en temps réel. Le coach référent est un vrai professionnel qui reste disponible en cas de question même entre les séances.

C’est justement ce qui a plu à l’humaine dans cette approche. Même si le programme sur lequel elle s’est mise d’accord avec  ABC Coach est un suivi à distance, elle s’est sentie plus suivie qu’avec d’autre plans d’entraînement qu’elle mettait en pratique avec d’autres coachs. Parce que ABC Coach ne font pas un planning sur 3-4 mois et basta. Non.

Ils envoient les séances l’une après l’autre et ils prennent des nouvelles après chacune. Ils veulent savoir quels ont été les résultats, dans combien de temps vous avez pu faire tel ou tel circuit, quels ont été les difficulté, si vous avez des courbatures. Ils demandent si vous respectez la partie nutrition, car ils travaillent avec des nutritionnistes qui sont capables de vous faire un menu sur mesure pour vous aider à arriver à vos fins.

Et ce, parce que la partie nutrition est super importante : selon moi, la bonne répartition pour avoir des résultats optimaux est 60% d’alimentation. Dans les 40% restants, on  divise à moitié entre travail cardio et renforcement musculaire. Mais tout cela ne fonctionne que si les personnes réussissent à avoir un temps de récupération suffisant, explique Nicolas.

Comment fixer ses objectifs ? 

Pour se fixer des objectifs réalistes, il faut bien se connaitre soi même (ou être encadré par quelqu’un) de façon à être capable de sortir de sa zone de confort tout en respectant les règles de sécurité qui permettent de ne pas se blesser et donc de perdurer.

La clé est la régularité sportive et alimentaire « accessible », c’est à dire pas trop drastique pour pouvoir obtenir de bons résultats et progresser tout le temps et en se fixant des dates butoires qui permettent de maintenir une motivation constante.

Cette philosophie est aussi simple qu’efficace. Quand on s’impose trop de contraintes, on finit souvent par tout lâcher d’un coup. Alors que si on suit un programme qui colle le plus possible à nos habitudes, on a plus de chance de s’y tenir.

Ceux qui font appel à ABC Coach ont des buts et des profils assez différents. On y trouve ceux qui :

– désirent perdre du poids ou dessiner leur silhouette,

préparent un évènement spécifique (course à pied, trail, treck, ski…)

– souhaitent juste se recentrer autour de leur bien-être,

– souhaitent accompagner leur vieillissement dans les meilleures conditions possible,

Et aussi les entreprises (pour les évènements team-building ou les séances hebdomadaires).

 

En ce qui concerne l’humaine, elle fait plutôt partie du premier groupe. Pour ce qui est de ses objectifs, je vous en dirai plus demain, car il y en a qui ont des choses à faire par ici.