J’ai testé le collier YOOS contre les douleurs articulaires des chiens

Avec Whiskey et Loulou j’ai couvert la panoplie des archétypes de chien en long, en large et en travers. D‘un côté le chien hyperactif, sportif, intelligent, de l’autre le chien de canapé, attachant mais… cancre. Pourtant, ils ont récemment quelque chose en commun: des petits soucis articulaires.

2018-06-07 061919881179571664339..jpg

Pour Loulou, c’est la génétique qui est un peu défectueuse, il faut dire que les bouledogues ne sont pas bien lotis en terme de santé, la plupart du temps. A cela, s’ajoute son coude cassé lorsqu’elle avait 4 mois, par les soins d’un super voisin qui n’a pas beaucoup apprécié qu’elle passe dans son jardin. Bof-bof et des séquelles à vie, merci le voisinage.

Pour Whiskey, un drôle d’accident l’a un peu secoué il y a un an et demi. Nous étions en vacances en Normandie à Noël et nous avons décidé de faire une balade sur la plage, pour le plus grand bonheur des chiens. Après une bonne heure à courir et sautiller comme des petits fous, on a décidé de rentrer. En bord de cette jolie plage de galets il y avait un trottoir bordé de petits murets d’une cinquantaine de centimètres d’un côté et de l’autre.

Je marchais tranquillement sur le trottoir en question avec Loulou, pendant que Whiskey gambadait encore sur la plage, à pister des odeurs et renifler le moindre recoin. A un moment donné, il décide de nous rejoindre sur le trottoir et saute sans aucune difficulté le premier muret. Il fait quelque pas devant nous et saute insouciant le deuxième. Et là, panique : après le deuxième muret il n’y avait pas la plage, comme pour le premier, mais un gouffre de 3 mètres et demi et en dessous la nationale…

runwthurdog whiskey collier YOOS laboratoires CEVA

Pendant de longues secondes, je suis restée sans voix, clouée sur place. Je l’imaginais déjà étalé sur le béton, blessé, effrayé. Quand j’ai eu enfin le courage de courir dans sa direction et regarder par dessus le muret, je l’ai vu debout, un peu perplexe, mais sans aucun signe d’avoir mal. On l’a amené en urgences chez le vétérinaire et le verdict a été très positif : il avait eu de la chance, tout allait bien, sauf une petite égratignure sous le menton, un rien.

Seulement, depuis quelques semaines, il donne des signes de douleurs articulaires, surtout à froid. Je pense que les conséquences ont mis du temps à le rattraper, mais ont fini par le faire. Le matin, ou lorsqu’il se réveille après une sieste, on dirait qu’il est un peu rouillé. Il ne marche pas vite, il est un peu raid et il bouge bizarrement. Ce qui m’a le plus surprise, c’est qu’il a arrêté de sauter d’un coup les 4 marches qui le ramènent du fond du jardin et il les descend désormais l’une après l’autre. C’est tellement pas lui !

runwithurdog whiskey loulou collier yoos douleurs articulaires

Comme cela fait un petit moment que nous n’avons pas couru ensemble, suite à mon accouchement, je ne l’ai pas vu en pleine action avant la Woof Run, le canicross à obstacles qu’il a fait début juin. Et là, j’ai trouvé qu’il y avait un souci. J’en ai tout de suite parlé à son ostéopathe qui l’a vu juste après la course et elle m’a confirmé qu’il avait mal à une épaule. Une bonne séance de massage plus tard, il allait déjà mieux, mais j’ai commencé à réfléchir à des solutions un peu plus long-terme.

C’est comme ça que j’ai trouvé l’idée du collier YOOS très alléchante. Il s’agit d’un collier collier créé par le laboratoire CEVA, qui contient des huiles essentielles aux vertus apaisantes, qui se diffusent pendant 4 semaines dans le corps du chien. J’ai bien aimé l’idée de ce dispositif, les principes actifs naturels et la facilité d’utilisation. Il suffit de poser le collier, qui s’attache simplement et tient bien en place malgré les grattements excessifs de Loulou.

En plus, j’ai constaté une nette amélioration de la manière de se mouvoir de Whiskey au bout de quelques jours. Je ne pensais pas que ça pourrait agir aussi vite, donc je me suis renseignée un peu plus et visiblement, ce n’est pas le seul chien sur lequel les effets des huiles essentiels se sont fait sentir très rapidement.

Pour fêter les 2 mois de ma petite Mia, nous sommes allés en famille à Saint Malo une semaine après le canicross et j’ai été heureuse de voir Whiskey courir sans douleurs sur la plage, sauter joyeusement avec moi et nager. J’attends de voir le résultat au bout des 30 jours d’utilisations, mais ça promet.

Avez-vous déjà testé ce genre de collier ? Quel autre type de solution pour les douleurs articulaires des chiens utilisez-vous ?

Andreea

Publicités

Le collier Adaptil Junior

Lorsque j’étais un jeune chiot de deux mois et demi qui arrivait dans la vie de mes humains, beaucoup d’émotions dont je n’avais pas eu connaissance auparavant se sont invitées dans mon quotidien. Quitter ma mère biologique et mes 5 frères n’a pas été chose facile.

Je me souviens de mon arrivée à la maison, après un long voyage en voiture. Je ne connaissais pas ce moyen de transport et, comme j’étais un peu KO après un vaccin, j’ai d’abord dormi. Après, j’ai vomi. Pour le pur bonheur de l’humain. La découverte de l’appartement haussmannien dans lequel j’allais passer mes 2 premières année de vie a été en même temps intéressante et effrayante.

Les humains ne m’ont pas laissé tout seul, ils m’ont accompagné dans cet exploration de l’inconnu et m’ont montré toutes les pièces, mon panier, mes gamelles, mes jouets et le chat. Ah, le chat ! C’était une vieille aigrie et sans dents, qui n’avait pas du tout envie de jouer avec moi, au début. Par la suite, je ne lui ai plus laissé le choix.

Adaptil junior runwithurdog

Une solution pour que l’adaptation du chiot se passe au mieux lors de son arrivée dans la nouvelle famille 

Il y a des solutions pour faciliter ce moment stressant, mais à ce moment-là, mes humains n’en avaient pas connaissance. D’ailleurs, l’humaine en a découvert une qui a l’air bien chouette très récemment, lors du lancement du collier Adaptil Junior, par le laboratoire vétérinaire Cela. Elle a tout de suite regretté ne pas avoir pu s’en servir il y a 5 ans, quand j’étais tout jeune, parce que ses qualités auraient pu lui être très utiles.

Le principe de ce collier est qu’il dégage, pendant un mois, environ, des phéromones qui rassurent le chiot et l’aident à se sentir aussi serein qu’il l’était auprès de sa maman. Les chiens sont les plus réceptifs au sens de l’odorat et toutes les émotions sont mieux gérées lorsque ce sens perçoit des nuances qui nous sont familières.

runwithurdog adapted collier

 

Adaptil est intéressant aussi bien pour les chiots, que pour les chiens adultes en situation de stress 

Adaptil Junior permet donc de rassurer les chiots. Mais il existe une solution similaire pour les chiens adultes également, le collier Adaptil Calm. Comme son nom l’indique, il calme les manifestations de stress dans des situations particulières. Par exemple, lorsque vous anticipez que votre chien sera confronté à des bruits intenses, un voyage, un séjour dans un chenil ou même un changement d’environnement, vous pouvez avoir le réflexe de vous en servir.

Les chiens sont des êtres très sensibles aux changements ce qui peut provoquer un état des stresse très fort, même de la part de ceux qui ont déjà une certaine expérience de vie. L’humaine a testé le collier sur Loulou pendant la période où elle avait fait une otite et elle allait souvent chez le vétérinaire (yaycks !).

Evidemment, Loulou n’aime pas trop le véto. Je ne la juge pas, je suis du même avis. Mais ce qu’elle déteste par dessus tout, sont les gouttes qu’on nous met dans les oreilles. Le traitement a duré une dizaine de jours et, dès le départ, l’humaine a compris que mettre des goutes 2 fois par jour dans les grandes oreilles de Loulou n’allait pas être de tout repos.

Elle se débattait, pleurait et se roulait par terre chaque fois que le produit touchait ses tympans. Ce qui est rare avec Loulou, elle n’est pas très douillette, mais elle avait une peur bleue de ces goûtes. Donc l’humaine s’est tout de suite inquiété. Puis, elle s’est rappelé du collier et elle s’est dit que ça méritait d’être testé, même si Loulou a 3 ans. Je ne sais pas si c’est grâce au collier ou parce qu’elle s’est habituée au traitement, mais, quelques jours plus tard, elle était plus que zen 🙂 J’ai beaucoup apprécié le silence.

Maintenant, l’humaine recommande ce collier à tous ses amis qui adoptent un chiot et à ceux qui ont un chien peureux, elle est convaincue de ses qualités apaisantes. Et vous, les copains, avez-vous déjà testé ce genre de dispositif ? Qu’en pensez-vous ?

Whiskey