Mon humaine mange du fromage et du beurre le matin. Et ça affole les foules

Je vous racontais dans cet article que mon humaine travaille avec ABC coachs sportifs pour son programme de nutrition et de sport. Cela fait quelques mois qu’elle applique leurs conseils et en est très contente, car les résultats sont là. Bon, avec la grossesse, c’est un peu dur à dire 😀 mais elle est confiante qu’après, ça lui servira encore plus.

Alors voilà, si je vous parle aujourd’hui d’un sujet lié à la bouffe ce n’est pas seulement parce qu’en tant que chien j’adore ça et je bave constamment en regardant l’humaine manger ses plats. C’est aussi et surtout parce que, depuis qu’elle mange du beurre et du fromage le matin, elle reçoit plein de messages plus hargneux que moi quand je repère un chat. Et ce, de la part d’autres humains qui ne sont pas contents. Pas contents, pas contents !

Pour vous la faire courte, l’humaine mange tous les matins 100g de fromage, 10 grammes de beurre, 60g de pain de seigle et un verre de lait végétal. Grosso modo, parce qu’elle ne mesure pas vraiment les quantités, elle l’a fait pendant un moment et maintenant elle estime à peu près, par expérience.

Quand on est visible sur les réseaux sociaux, on reçoit souvent plein de questions sur plein de choses : ce qu’on mange, ce qu’on porte, comment on s’entraîne etc. Pour répondre à ces interrogations, l’humaine raconte souvent sa vie (et la mienne). Et, concernant cette histoire de fromage, elle a reçu d’innombrables messages, les uns plus délirant que les autres.

Des gens qui lui disent que c’est un mauvaise idée, que c’est du grand n’importe quoi de mélanger beurre et fromage, pour ne citer que les plus sympas. Surtout des gens qui s’agitent en disant qu’elle ne devrait pas encourager les autres à manger du gras, qu’elle a une responsabilité morale envers sa communauté à ne pas donner des conseils de crotte de nez, que le fromage tue (WTF?!) qu’elle finira obèse et je m’arrête là, vous voyez l’image.

Alors, pour clarifier tout ça, avant que je leur croque les fesses, je tiens à préciser que, de part sa nature, mon humaine est loin de faire du prosélytisme sur ce sujet ou n’importe quel autre sujet, d’ailleurs. Elle s’en fiche royalement de ce que les gens mangent le matin, tant qu’ils sont heureux. Par contre, étant donné que la question de ce qu’elle mange revient souvent, elle le montre 🙂 Sans encourager qui que ce soit à faire pareil. Surtout parce que chaque humain est différent et ce qui marche pour elle ne marchera pas sur tout le monde.

C’est peut-être parce qu’en tant qu’étrangère, mon humaine a l’habitude de manger salé le matin que cela ne la choque pas. Au contraire, ce qui la surprend davantage est cette habitude très française de manger sucré le matin. Car manger du sucre le matin facilite la sensation de faim en milieu de matinée et provoque sur le long terme un déséquilibre alimentaire.

Mon humaine ne s’est pas improvisée nutritionniste non plus, elle travaille justement avec des pros qui, savent, eux, pourquoi il lui faut manger du gras le matin. Et, comme je suis sympa, je leur ai demandé de vous expliquer le pourquoi du comment. Et j’ai appris que le principe qu’applique mon humaine s’appelle la chrono-nutrition.

La chrono-nutrition consiste à donner au corps ce dont il a besoin, selon les différents moments de la journée. Ce programme vise un équilibre alimentaire sur le long terme et il fonctionne sur un principe simple, celui d’alimenter son corps de façon importante le matin et le midi, car environ 65% des apports journaliers se font avant 14h. Cela doit permettre d’éviter les frustrations du soir.

Les spécialistes de ABC Coach expliquent que le gras saturé le matin permet de régénérer les parois cellulaires. Il sera rapidement assimilé par l’organisme et cet apport en gras saturé uniquement le matin va donc permettre d’éviter de générer du mauvais cholestérol le reste de la journée.

Les féculents le matin permettent de remonter le taux de glycogène dans le sang étant donné le dîner pauvre de la veille. Manger ni féculents, ni glucose le soir, permet de ne pas donner de « carburant » à son corps pour la nuit.

Ce programme ne convient pas à tous les individus de la terre entière mais fonctionne bien pour ceux qui ont de l’appétit accompagné d’une activité physique régulière, précise Jean-Michel Andriot, coach chez ABC Coach.

Voilà, je laisse ça ici pour ceux qui se posent la question, mais, dans tous les cas, mon conseil est de faire comme vous voulez et, encore mieux, si vous avez des objectifs spécifiques, de consulter des professionnels, ils savent toujours mieux. Ou, faites comme moi, mangez des croquettes ! Ça vous évitera de vous compliquer inutilement la vie.

Whiskey

Publicités

Avant/après des abdos de mon humaine

Je vous expliquais dans l’article d’hier que mon humaine travaille avec ABC Coachs sportifs, des pros de la nutrition et du coaching sportif, pour atteindre des objectifs très personnels, dont je vais vous en dire plus.

Parmi les certitudes que j’ai sur mon humaine, celle-ci est la pierre angulaire : il y a 6 choses qu’elle aime le plus au monde : ses abdos. Depuis ses 12 ans elle les a toujours travaillés pour qu’ils soient forts et dessinés.

Ce n’est pas habituel de travailler ses abdos à 12 ans, vous me diriez. Peut-être, mais mon humaine n’est pas comme toutes les filles que vous avez rencontrées. Elle ne s’est jamais préoccupé pour des choses très girly et elle n’a jamais eu une seule poupée dans sa vie. Elle a grandit entourée de garçons et les garçons font la bagarre. Elle a la personnalité pour vite s’intégrer dans ces communautés et prétendre à une place d’alpha. Mais sans les abdos, c’est compliqué.

Elle a toujours vu son corps comme un outil fonctionnel, qu’il faut endurcir et amener au plus haut de ses capacités pour être toujours prêt. Prêt à quoi ? A tout. C’est pour ça qu’elle prend un plaisir fou et s’émerveille encore quand, avec ce super outil, elle arrive à dépasser de nouvelles épreuves comme parcourir les 42,195km d’un marathon ou faire de la place dans son corps à un petit têtard.

Ses deux ans de boxe lui ont appris que les abdos sont la base d’un corps solide et endurant. On commence chaque entraînement par vous le répéter. Donc, avoir des abdos en béton c’est qui elle est, ça fait partie de mon humaine depuis toujours.

Quand le projet bébé a commencé à devenir un sujet pour elle et l’humain, sa première pensée est allée à ses abdos. « Adieu six pack » elle s’est dit en soupirant.

Mais avant de faire l’impasse sur ses tablettes de chocolat, elle voulait découvrir leur full potential et les sculpter comme ils le méritent, pour en garder un souvenir et une vive source de motivation pour l’après.

2017-11-12 02323183257..jpg

Avec ABC Coach ils se sont mis d’accord sur un programme qui devait durer 4 mois et qui lui convenait parfaitement, même s’il était assez atypique (je vous en dirai plus bientôt). Sauf que, de manière assez imprévue, 2 mois et demi plus tard, l’humaine apprenait l’existence du petit têtard, ce qui a changé, mine de rien, ses projets.

De toute manière et même si elle n’a pas pu aller jusqu’au bout du plan d’entraînement et de nutrition, ses abdos n’ont jamais été si visibles. Son taux de masse grasse n’a jamais été si bas et celui de masse musculaire si important. Donc le plan fonctionnait, dommage qu’elle n’ait pas pu vous faire un joli avant après, comme elle aurait voulu. Je vous en fais un dans l’autre sens, avec ses abdos au mois d’août (plus haut), avant que le petit têtard prenne possession du six pack et ce qui reste de ses abdos aujourd’hui 🙂 (ci-dessous).

Disons qu’en ce moment tout ce qui lui reste à faire est d’essayer de limiter les dégâts, le temps qu’elle pourra reprendre la main sur ce qui arrive à son corps.  Car, pour le moment, ses abdos, comme l’ensemble de son corps sont pris en hottage par le petit têtard qui s’y est installé et fait comme chez lui.

Il a intérêt à être vachement bien, ce gosse, avec tous les efforts que ça implique. C’est l’humaine qui le dit.

Vous l’aurez compris, j’ai une humaine obsédée par ses abdos et, heureusement, elle a trouvé des coachs qui l’encouragent et la suivent dans le procès de construction / dé-construction / reconstruction. Car ABC Coach ont l’habitude d’accompagner tout plein de profils différents et même des femmes enceintes.

Je sais que mon humaine est plus rassurée de les savoir pas loin et échanger avec eux sur le nouveau plan d’entraînement et nutritionnel adapté à sa condition actuelle. Et une chose est sûre, tant qu’elle pourra, elle va continuer le sport 🙂 Je vous raconterai les changement dans notre routine et son alimentation au fur et à mesure.

Les abdos sont-ils aussi importants pour vous ?

Whiskey