Runwithurdog sur Pumarunyourway

Les grandes marques de sport se mettent petit à petit à la page et découvrent le dog running. Et oui, parce que pour l’essentiel, l’équipement dont les humains ont besoin dans notre sport est le même que celui du running, on joue donc pour la même équipe.

screenshot_20180116-05400648844327.jpg

C’est le cas de Puma qui s’intéresse à cette drôle de pratique de courir avec des chiens. Avec mon humaine, on a rencontré une équipe très sympa de chez Puma pour leur raconter notre parcours et nos anecdotes de canisport.

Cela a donné suite à une séance photo dans les Bois de Boulogne, dont je vous laisse découvrir quelques photos ci-dessous et sur notre compte Instagram dans les jours à venir. Ca a été particulièrement rigolo pour moi, car on y est allés avec les copains de Basic Runners 🙂 Et courir dans les bois avec ses amis, c’est un pur bonheur.

2017-12-20 06877321698..jpg

J’espère que mon récit va donner envie à d’autres humains à se mettre au sport avec leurs chiens, parce que, pour moi, il n’y a pas de gabarit minimum à avoir pour avoir envie de courir avec son humain. Beaucoup de petits chiens le prouvent et j’y crois de tout mon coeur. Il faut, bien évidemment, adapter l’intensité et la durée en fonction des capacités de chacun, mais c’est valable aussi pour les humains.

2017-12-19 051939398284..jpg

Je vous laisse découvrir l’article par ici 🙂

Publicités

Je suis dans PlanetDogMag

Quand on rencontre des journalistes passionnés, on se sent vite à l’aise pour raconter sa vie. Ou, de moins, c’est l’impression que j’ai, suite à une autre expérience médiatique. Eh oui, mon humaine a eu encore l’occasion de s’exprimer sur notre relation et nos aventures et cette fois-ci elle l’a fait sur 6 pages rien que pour nous !

Il paraît que je fais le buzz sur Instagram

Mais ne me demandez pas ce que ça veut dire, faire le buzz, parce que je n’en sais rien. C’est PlanetDogMag qui me l’a appris. Et dire que j’étais célèbre dans mon voisinage et que je n’étais même pas au courant ! En tout cas, vous comprendrez peut-être mieux que moi de quoi il s’agit, je vous laisse découvrir le sujet dans cet article. On parle de moi de la page 26 à 31 😉

Les jolies photos qui illustrent l’article sont prises par ma copine Lola Ledoux 🙂 J’ai déjà compris pourquoi elle fait le buzz, elle 😀 Bonne lecture !

PDM1

PDM2

PDM3

 

 

 

Runwithurdog sur France 2

Il y a quelques semaine, l’humaine m’a dit que je vais passer à la télé ! J’ai cru que les yeux de Loulou allaient sortir des orbites quand elle a entendu. Tellement jalouse quand elle n’est pas au centre de l’attention ! Eh non, ma petite dame, c’est bien moi la star, par ici, c’est moi qui vais crever l’écran sur France 2, dans l’émission C’est au programme.

france 2

On est donc partis avec l’humaine un beau matin ensoleille dans le Bois de Vincennes, pour l’enregistrement. J’aime beaucoup cet endroit, on y va souvent avec l’humaine pour courir.

Même si notre passage est court, ça m’a bien plu de me laisser filmer dans toute ma splendeur. En plus je me suis fait des copains, comme le caméra man auquel j’ai donné mon plus beau profil pour l’occasion.

Le sujet de l’émission étaient les applications utiles aux propriétaires d’animaux pendant les vacances et nous sommes allés témoigner pour les amis de AnimaLost. Ils ont inventé une appli très chouette qui permet à ceux qui ont eu la malchance de perdre leur animal, de pouvoir le retrouver, grâce à une communauté investie.

Pour découvrir l’émission, c’est par ici.

france22

france23

 

Le doga, vous connaissez ?

L’humaine est bien drôle quand elle s’y met ! A peu près fois par semaine elle sort un tapis et se met par terre dans des posture bizarres, mais suffisamment basses pour qu’avec Loulou on arrive à lui faire des léchouilles sur le visage 😀

sshot-6

Des fois elle nous incorpore dans ces étirements ridicules et c’est plutôt drôle. Qui aurait cru que c’est un sport ? Inspiré du yoga, ce doga est un mélange de mouvements doux et maintien de postures rigolotes pour décompresser et passer un bon moment avec son humain. Perso, je pensais qu’elle faisait l’imbécile pour nous faire plaisir et jouer avec nous, mais on dirait bien que d’autres humains s’intéressent à la question.

Il y en a qui ont écrit des livres là-dessus et d’autres, comme Emmène ton chienLe guide wouafement bien pour les vacances avec votre chien, qui ont fait toute une interview de mon humaine à propos du doga 🙂 Pour le découvrir, c’est par ici !

sshot-3

Je vous expliquerai plus en détail comment tout ça se passe au quotidien, parce que j’ai l’impression qu’elle n’a pas la même version des faits que moi, mais pour l’instant je vous laisse découvrir l’article et aussi probablement l’existence du doga 😀

sshot-4

 

Et si on exportait le canicross ?

Mon humaine me fait des infidélités. Je l’ai senti de loin, avec l’odeur qu’elle a ramené sur ses vêtements, l’odeur de ce petit chien qui pue de la gueule. J’ai passé de longues minutes à la renifler sous toutes les coutures pour mieux connaître ce morveux avec lequel elle a passé du temps pendant ses vacances. Quelle enflure !

Elle a essayé de se justifier, la traîtresse, en m’expliquant qu’elle l’a fait pour nous. Mon cul, oui ! a été ma première réponse (justifiée).  Mais, ensuite, elle m’a raconté tout sur lui : c’est son premier chien qu’elle a été obligée de laisser chez ses parents. Et ce, depuis 11 ans. Je vous raconterai tout sur ce Micha un jour, quand mon énervement aura passé. A la fin de l’histoire, il me faisait de la peine, ce vieux clébard, elle doit lui manquer atrocement.

Enfin, bref. Avec Micha, donc, elle est partie à l’encontre d’une jeune et dynamique team de sportifs et influenceurs roumains, 321 sport, car elle a ce rêve fou, de faire connaître notre sport, le canicross, dans son pays d’origine.

321s

321 sport sont connus dans le monde entier grâce à leurs documentaires sur les marathons auxquels ils participent sur tous les continents. Discover the world through its marathons est une série qui présente chaque marathon auquel ils sont allés et vous allez voir que ça donne envie !

Ils ont voulu tout savoir sur le canicross, donc mon humaine leur a tout raconté sur moi, sur notre équipement, sur nos débuts et nos projets. L’interview dure une vingtaine de minutes et c’est en roumain, mais pour vous le résumer, ça dit que je suis génial, que le canicross est génial et qu’il faut absolument l’exporter en Roumanie !

D’ailleurs mon humaine et ses amis de 321 sport s’en occupent en ce moment même ! Ce qui veut dire que peut-être, bientôt, j’irai courir dans son pays (et n’en faire qu’une bouchée de ce Micha) 😀 En tout cas, je serai la star locale, ça c’est sûr. Il n’y a pas plus beau que moi dans ce pays, mon humaine me l’a confirmé.

Je vous dirai comment mon plan avance, je pars préparer la munition au cas où, j’ai des choses à faire !

Runner’s World, le plus grand magazine de running du monde, parle de moi !

Si ce n’est pas ça la classe internationale, je ne sais pas ce que c’est ! Runner’s World , vous connaissez ? C’est un peu le Saint Graal du runner, n’est-ce pas ? Mon humaine attend chaque numéro avec impatience et dévore les articles en approuvant d’hochements de tête.

Quand elle m’a dit que ce magazine, le plus grand du monde sur les sujets de course à pied, s’intéresse à moi, j’ai eu du mal à y croire. Et pourtant…

1502813782854

 

523640711

Un jour elle est rentrée excitée comme une puce. Un journaliste avait trouvé son compte Instagram, l’avait adoré (surement grâce à ma beauté ) et voulait écrire un article, pour donner peut-être envie à d’autres sportifs du dimanche de courir avec leurs chiens.

Elle m’a prévenu qu’il était temps de prendre des photos. J’aime bien ces moments, car ça veut dire qu’on va se balader deux fois plus ! Parce que bon, elle s’amuse à faire ses photos en début de séance « pour ne par être toute transpirée et dégueulasse », mais comme je n’ai pas ce souci, je m’en fiche un peu. Moi, je ne transpire pas et je suis frais en permanence, madame.

1502813079001

En tout cas, sa copine Rala, qui prend beaucoup de mes photos, en a pris un tas. Par la suite, un journaliste a appelé. Il voulait parler à l’humaine. Non mais sérieux ! C’est moi le beau gosse de ce duo, c’est à moi que la presse devrait parler, en suivant la logique.

Enfin bref. L’humaine était ravie. Elle a raconté ma vie, parce que la sienne n’est pas aussi palpitante. On a dû prendre d’autres photos par la suite, pour montrer notre équipement. Je me suis appliqué, hein, je voulais vraiment voir ma tête là-dedans, pour que l’humaine lise mon article en hochant la tête 😀

1502813913544

Le journaliste l’avait prévenue qu’on sera dans le numéro de juillet-août. Oui, la publication est à cheval sur deux mois. Étrange. Sauf que le 13 juillet (date annoncée de l’apparition) est arrivé et aucun signe du nouveau numéro dans les kiosques. On a dû en faire une vingtaine sur Paris, avant de partir en vacances le lendemain. Et sur la route vers la mer aussi. Et sur place. Et envoyé les amis à la recherche de ce fichu numéro. Rien.

Deux semaines plus tard, l’humaine avait perdu espoir. Eh bien c’est pile poil à ce moment que le journaliste lui a envoyé un message avec l’article publié ! Dans le numéro août-septembre. Il avait trouvé le magazine à Angoulême. Non mais, on ne va quand même pas aller jusque là-bas pour l’acheter ?!

1502812824907

Entre temps, les copains d’Instagram de mon humaine nous envoyaient souvent des messages pour dire qu’ils ont lu l’article. Aucun d’entre eux n’était de Paris. Tristesse. Il semblait que la France entière avait ce Runner’s World, mais pas nous.

C’est là que la solution de l’achat sur internet lui est enfin venue à l’esprit. C’était pourtant une évidence. Nous voilà donc un beau jour, en rentrant d’une sortie running, devant la boîte aux lettre de laquelle dépassait un coin du Saint Graal. Ah, le bonheur dans ses yeux ! Ça méritait largement l’attente. Et moi-même, je vous avoue, j’en suis assez fier 🙂 

1502812669210

Je suis une bête. Une bête sauvage. Une bête de course

Dans le monde du canicross, il y a quelques copains que j’affectionne tout particulièrement. Comme Lupo, par exemple. Vous pouvez voir à quel point c’est un beau gosse sur son compte Instagram ou sur le blog de son humaine qui partage avec passion des conseils, des comptes rendus de ses courses et des portraits de sportifs.

lupo

Loulou a rencontré ce grand sportif à la Wamiz Run et elle n’arrêtait plus: « Oh, Lupo il est trop beau ! Oh, Lupo, il est trop fort ! Oh, Lupo il court si vite ! Et il aboie encore plus fort que toi ».  Je lui ai dit d’aller molo sur les compliments, la cocotte, sinon je l’enverrai vivre chez Lupo.

Son humaine, qui s’appelle Lo, m’a posé quelques questions auxquelles j’ai été ravi de répondre. Je ne sais pas pour quelle raison, les gens s’adressent d’habitude plutôt à mon humaine, alors qu’elle n’a pas forcément des choses plus intéressantes à dire que moi ! Eh bien, pas Lo. Et ça m’a fait plaisir.

Pour découvrir son joli article, cliquez ici.

betede1

Je t’aime d’amour, Shark !

Mon cœur est pris, les gars ! Plus de place pour des amourettes d’été, je suis raid dingue d’une jolie créature exotique, bien poilue, comme je les aime, avec un caractère de requin, comme son nom l’indique.

Regardez-moi cette beauté !

shark

Un mélange de border collie et de Wonder Dog, je fonds complètement. En plus, elle est tout à fait mon genre : aventurière est intrépide, ma belle n’a pas froid aux yeux. Elle traverse le monde avec son humaine, Maria. Elles se nourrissent de péripéties, de rencontres et d’eau turquoise. Pour suivre leurs aventures, vous pouvez allez voir leur Instagram  ou leur blog, TheTropicalDog. Mais attention, ça vous donnera envie de voyager avec votre chien !

Et quand son humaine parle de mon humaine et de moi sur son blog, je pense qu’il n’y a plus de doute, on va se marier sur une plage en Grèce. Allez, je vais préparer mon nœud pap’ 😉

tropical

shark2

On parle de moi en Roumanie (1’15)

Mon humaine n’est pas née en France. Elle est ce qu’on appelle une immigrée. Un peu comme mes ancêtres venus d’Ecosse. Sauf qu’elle vient d’un pays un peu moins stylé que celui du Whiskey, par contre hihi. Ou de moins c’est ce que j’ai pu comprendre des blagues sur les roumains 😀

En tout cas, chez elle, nous sommes déjà connus ! Internationalement, voyons. Les plus célèbres sportifs autochtones, nous rendent hommage. Il s’agit des amis de 321 Sport qui motivent les roumains à se lancer dans la course à pied et qui font des super documentaires pour vous faire découvrir le monde à travers ses marathons : Discover the World through its Marathons.

Je vous laisse avec ce joli reportage en anglais mouhaha 🙂 On parle de moi à la minute 1’15 🙂

3213

3212

3211