J’ai testé l’ostéopathie canine

En tant que bon petit soldat, je m’entraîne régulièrement. La forme physique joue sur la force mentale, c’est bien connu. Donc pour garder ma mens sana, je travaille sur mon corpore sano.

Mais quand on fait beaucoup de sport, comme moi, il est possible qu’on soit sujet de petites blessures, occasionnellement. Ce n’est pas mon cas, je n’ai jamais rien eu jusque là, j’ai une santé en béton. Mais disons que l’humaine préfère qu’on vérifie ça quand même. Et c’est là qu’un ostéopathe animalier rentre en scène.

Enfin, dans mon cas, elle est plutôt rentrée par la porte. Une belle créature toute douce et qui sentait bon. J’ai tout de suite été sous le charme.

L’ostéopathie animale peut prévenir beaucoup d’accidents, que ce soit pour les hyper-actifs ou les patates de canapé 

Je n’avais jamais vu un ostéopathe de ma vie, mais je ne les imaginais pas comme elle. Parce que chaque fois que mon humaine en voit un, elle rentre épuisée et elle râle parce qu’on lui a fait craquer les os (elle déteste ça, mon humaine). Faut dire aussi qu’elle n’y va que quand elle est déjà blessée, donc c’est beaucoup moins agréable qu’en prévention. D’ailleurs je pense que c’est pour cette raison qu’elle a décidé de ne pas faire les mêmes erreurs avec moi.

Qu’on soit un vrai sportif, ou au contraire un coussin péteur de canap’ comme Loulou, l’ostéopathie est faite pour tous. Pour les sportifs c’est d’autant plus indiqué de faire des contrôles réguliers (tous les 6 mois environ), parce que dans l’effort, certaines articulations peuvent se déplacer et l’on perd en mobilité, ce qui amène, à force, à des blessures.

Dans tous les cas, après avoir testé l’ostéo pour la première fois de ma vie, je vous la recommande chaleureusement. Surtout avec Mathilde 🙂

L’objectif d’une bonne séance d’ostéo est de s’assurer que chaque chose est bien à sa place 

Beaucoup d’entre vous nous ont écrit pour nous demander comment ça se passe, une séance d’ostéopathie animale. Eh bien, c’est très simple. Tout d’abord, notre osthé se déplace à domicile et ça c’est vraiment cool, parce que ça évite un stresse supplémentaire pour nous, le mélange d’odeurs d’autres animaux et la On commence par un bilan général, un échange entre mon humaine et Mathilde, dans mon cas. L’ostéo se renseigne par rapport au mode de vie du chien ou du chat (ou du cheval, mais c’est plus rare à Paris).

Je cours beaucoup avec mon humaine, je saute dans tous les sens avec Loulou dans le jardin, après des frisbees, je me suis même lancé dans le vide une fois (j’ai fait une belle chute de 3 mètres et atterri sur mon menton, mais heureusement c’est à peu près le seul dégât). L’ostéo a besoin de connaître tous ces détails sur ma vie pour se faire une idée des possibles types de blessure que je pourrais développer à force.

Par la suite, une séance de 35-40 minutes d’étirements doux et remise en place des petits os déplacés commence. J’ai une peur bleue des médecins, je déteste l’odeur de panique et de douleur qu’il y a chez le véto, mais là, j’étais chez moi. C’est beaucoup moins angoissant de se retrouver dans un environnement connu, même quand on est confronté à des choses inconnues.

J’ai d’abord jeté un regard de détresse à l’humaine, pour prendre la température des choses. Elle avait l’air bien détendue, à prendre des photos de moi sous toutes les coutures, comme d’hab. Je me suis dit que si elle ne s’affole pas, c’est que tout doit bien se passer.

Mathilde a pris en main chaque petite articulation de mon corps, chaque petite vertèbre, ce qui fait que je me retrouvais parfois dans des positions complètement ridicules. Ça a fait bien rire l’humaine, la mesquine !  J’ai su me tenir pendant toute la séance, parce que je vous avoue que c’est plutôt agréable de se faire masser. Je suis sûre que l’humaine n’aurait pas parié dessus, car je suis incapable de rester sur place plus de quelques secondes. Ok, j’ai un peu gigoté et bayé comme pas permis vers la fin, mais sinon j’ai été plutôt sage.

Il paraît que ce n’est pas le cas de tout le monde. Je dis ça, je dis rien, mais certains ont visiblement besoin d’une muselière.

A la fin de la séance, Mathilde a donné à mon humaine un rapport de consultation, dans lequel elle explique quel type de manipulation a été fait, quelles étaient les articulations les plus sensibles et quelles sont les préconisations pour la suite. Très pro, tout ça 😉

Voilà pour mon expérience avec l’ostéopathie, j’espère que ce partage vous aidera à bien choisir le moment et la bonne personne avec laquelle faire un check de vos articulations.

Si vous avez besoin d’un peu plus de motivation, sachez qu’en ce moment, sur notre compte Instagram, vous pouvez gagner une séance gratuite avec Mathilde Chalut Natal ! Il suffit d’habiter à Paris ou en région parisienne (77, 91, 93 et 94) et d’avoir envie de faire découvrir ce type de soin à votre chien ou votre chat.

Parole de quadrupède, vous ne regretteriez pas 🙂

Whiskey

Publicités

J’ai rencontré Laïka, le robot compagnon de vie pour chien

Que les humains s’occupent de moi, c’est un sacré plaisir. Je suis une princesse, que diable ! Même s’ils m’appellent Le Coussin péteur 😀 Mais avoir un valet personnel, c’est encore mieux. Avec l’humaine, on est allées entre filles découvrir ce fameux majordome robot qui s’appelle Laïka, inventé par une jeune start-up innovante, Cam Toy. C’est mon copain MJ the beagle qui nous a invitées, enfin surtout moi, parce qu’il me trouve sexy, ce playboy, j’en suis sûre. L’humaine était là pour être à ma discrétion, évidemment.

MJ The Beagle _ Camtoy _ Noam Thiam-Cohen 1er Septembre 20175

Laïka est un vrai compagnon pour les chiens qui restent seuls à la maison 

Je vous avoue qu’au début j’étais assez sceptique, parce que cette Laïka ressemble un peu à un aspirateur et je n’aime pas les aspirateurs. Mais petit à petit, pendant la soirée et avec la démo que nous a faite Thomas, l’un des inventeurs, j’ai commencé à l’apprécier. Surtout quand elle a commencé à me jeter des friandises.

Alors Laïka, qu’est-ce que ce c’est ? C’est un dispositif dont le rôle est de permettre aux humains d’interagir avec nous à distance. Laïka a été conçue pour ceux d’entre nous qui passent de longues heures seuls à la maison, pendant que les humains s’amusent comme des petits fous au travail.

Ce robot répond à toutes les questions que mon humaine se pose pendant sa journée : est-ce qu’avec Whiskey on est sages ? Est-ce qu’on aboie comme des malades quand un voisin passe devant notre porte ? Qui a mangé sa chaussure Furla ? Qui a mâchouillé le bouquin « L’éducation canine pour les nuls » ? On ne le saura jamais 😀

 

Pour soutenir ce projet, il sufit de faire votre contribution sur le site du robot compagnon de vie pour chien.

Ce weekend, je serai chez Animal Expo ! Qui vient ?

Le 7 et 8 octobre aura lieu au Parc Floral de Paris Animal Expo ! Mon exposition préférée, ceci dit en passant 🙂 Il s’agit de la 26ème édition, déjà et il paraît que plus de 10 000 animaux seront présents ! Eh oui, c’est la plus grande manifestation de ce genre de toute la France.

Beaucoup de nos copains seront d’ailleurs sur place : MJ The Beagle, Emprune mon toutou, AnimaLost, l’Association des Chiens Guides d’Aveugles etc. Qui parmi vous sera là aussi ?

afficheAE2017

_MG_2130_1440px_69

_MG_2507_1440px_69

_MG_2712_1440px_69

_MG_2609_1440px_69

J’ai testé la laisse Lishinu

Ma passion pour le dog running est presque aussi grande que la passion de mon humaine pour les accessoires. Que ce soit pour elle ou pour moi, elle adore les nouveaux gadgets pour la course à pied, le canicross et le fitness. D’ailleurs son salaire part souvent en fumée et équipement sportif 😀

Nous avons récemment eu l’occasion de tester un nouveau concept de laisse de canicross, qui est la plus petite laisse hands free (ou mains libres si vous préférez) du monde. Ce système a été crée il y a deux ans et j’ai trouvé l’idée bien originale, car elle permet aux humains de courir avec nous ou nous balader autrement.

Une laisse de canicross mains libres – une bonne nouvelle pour notre pratique sportive ?

Comment fonctionne la laisse Lishinu ? Tout d’abord, si vous vous demandez, ça se prononce comme « leash in you » et le concept est tout à fait là : une laisse qui fait partie de l’humain, une prolongation de son corps, si on veut. Et pour le fonctionnement, eh bien c’est simple : l’humaine accroche à son poignet un bracelet en néoprène, bien doux et bien ergonomique. Sur ce bracelet, une bobine de corde très résistante qui fait 3 mètres au total et qui se rétracte ou qui avance à mon rythme.

Le système est compété par une partie élastique, spécialement conçue pour limiter les à coups et ne pas faire du mal aux articulations de l’humaine lors de mes accélérations inattendues. Cette partie est aussi réfléchissante, ce qui est sympa quand on court le soir ou tôt le matin, on peut nous voir de loin. Et, aussi, c’est assorti à tous les vêtements fluo de l’humaine.

Un mécanisme de sécurité permet à l’humaine de stopper de manière nette mes élans et ça marche aussi avec un mouvement sec du poignet, ce qui est plutôt intuitif pour les humains. Si besoin, le bracelet, qui est fixé à l’aide d’un scratch,  peut être enlevé d’un seul geste, car, soyons honnête, la sécurité passe avant tout.

L’idée de cette nouvelle laisse est née en Slovenie, quand son créateur a vécu une expérience plutôt angoissante : il a perdu son chien ! Je n’ai jamais perdu mon humaine, personnellement, mais je ne voudrais pas être à la place de ce pauvre clébs qui a été seul, désespéré et affamé pendant 4 jours avant d’être retrouvé.  Alors là, je veux bien croire que par la suite il a préféré rester attaché à son humain à travers cette corde rétractable. Au moins de cette façon il a la liberté de bouger comme il veut, mais ne peut pas trop s’éloigner de son humain quand même.

Pour les balades et les randonnées, cette laisse Lishinu est juste parfaite

L’humaine a l’air apprécier un peu moins que moi ce nouveau joujou pour le canicross. Elle dit qu’il est vachement plus chouette en balade. Et avec Loulou. Pour me rendre jaloux, je crois. Bon, je peux comprendre que mon caractère impulsif ne soit pas vraiment compatible avec une laisse qui me donne beaucoup de liberté. De son point de vue, je veux dire. Car pour moi, c’est un pur bonheur 😀

Mais ce qu’elle expliquait à ses copines passionnées par notre sport également, est que le moment où je commence à tirer quand la corde est complétement tendue est assez surprenant, car, avec les laisses de canicross classiques, le point de pression est au niveau du bassin, alors qu’avec la laisse Lishinu, il est au niveau du poignet, donc elle a moins de stabilité et un centre de gravité moins bas. C’est peut être juste une question d’habitude ou de gainage ?

Ce qu’elle a vraiment apprécié par contre est la légèreté de ce système et la liberté de mouvement qu’il lui offre. La longueur de la longe est plus importante que sur nos autres équipements et j’en suis ravi. Il n’y a rien de plus emmerdant que de vouloir sentir un buisson duquel l’humaine ne veut pas s’approcher. Eh bien avec cette laisse je n’ai plus ce problème.

Je pense tout de même qu’avec un chien moins grand ou en tout cas plus docile, cette laisse est un vrai bonheur. Car l’humaine l’a testé avec Loulou aussi et elle a été plus que ravie. D’ailleurs, bien plus qu’après l’avoir utilisée avec moi… Je n’aime pas ça, mais je comprends que les esprits rebelles comme le mien ne peuvent pas être apprivoisés avec des outils aussi simples. La laisse a été testée et validée avec des chiens qui font jusqu’à 30 kilos, apparemment et je n’en suis pas loin haha. Eh oui, madame, belle bête !

Et vous, que pensez-vous de ce modèle de laisse ? Si le sujet vous intéresse, sur notre Instagram il y a un concours jusqu’au dimanche 1er octobre, pour vous en faire gagner deux. N’hésitez pas à me donner votre avis 😉

 

Les droguées du sport et des graines de chanvre

1491066922826
Il y a quelques semaines, un étrange colis est arrivé par la poste. Ce qui m’a mis la puce à l’oreille est le dessin d’une feuille de cannabis sur l’emballage : complétement louche, vous ne trouvez pas ? Dans ce colis suspect, des barres de fruits secs aux graines de chanvre ! Bonne diversion, de cacher de la drogue dans des barres healthy, mais le lieutenant Whiskey n’est pas dupe ni dopé, héhé !
IMG_20170402_154355
L’humaine et Loulou on en dégommé une en queues secondes, blotties l’une contre l’autre dans le canapé, comme deux toxicos en sevrage. Elles m’en ont même proposé (gratuitement, vu que c’était la première fois, hein !), mais j’ai refusé. Eh oui, un grand sportif comme moi se méfie des substances illicites. Je n’ai pas vu tout de suite l’effet que ça faisait sur l’humaine, car elle a mangé sa barre et elle est vite partie à la salle de sport. Mais j’étais aux premières loges pour voir les effet de la drogue sur Loulou.
D’abord, les pupilles dilatées avec ses yeux qui se sont mis à regarder des deux côtés, comme un cheval. La respiration de moins en moins régulière, signe que le rythme cardiaque augmente rapidement. Puis ce regard vide, comme si elle planait au dessus de la table basse. C’était évident, elle kiffait sa race. Et puis, tout à coup, elle s’est mise à attaquer une pantoufle complètement innocente ! Si ça c’est pas un signe d’hallucinations, je ne sais pas ce que c’est ! Dangereux, ce machin. Et elle n’avait fait que lécher l’emballage…
1491066856089
L’humaine est rentrée de son sport et a vite englouti une autre barre, en ventant les mérites de la teneur en protéines, en oméga 3 et oméga 6 de ces graines de chanvre. En vrai, je pense qu’elle était déjà complètement accro !
1491066610948
J’ai donc analysé l’étiquette derrière la feuille de marijuana et là, j’ai été assez surpris : il y avait, comme l’humaine l’avait dit, des figues, des dates, de l’avoine, du gingembre, de la cannelle et les graines de chanvre. Pas de sucres ajoutés, que des produits bio. J’étais presque curieux de les essayer. Mais il fallait que je résiste à l’appelle de la décadence. J’avais surtout peur d’un bad trip.
Loulou avait déjà le bon profil de la camée, vu comment elle sniff en permanence. Vous allez me dire que c’est à cause de son museau trop court. Quelle belle excuse ! Je pense surtout qu’elle dissimule sa dépendance derrière la génétique défaillante de sa race.
1491075309688
En tout cas, quand je l’ai vu chercher une 3ème barre avec l’humaine, j’ai failli appeler la brigade des stups ! Ah oui, vivre dans une maison avec des drogués, je ne tolérerai pas ! Mais avant de me lancer, je ne sais pas comment j’ai fait, mais j’ai dû trébucher, le museau plein dans le bout de barre que mon humaine me tendait. Oui, les accidents, ça arrive.
Eh bien, je vais vous dire une seule chose : on est tous les 3 au bout du désespoir maintenant, car la réserve est finie et le dealer est en vacances ! Je n’ai jamais goûté une chose pareille. Tellement tendre, tellement fruitée et en même temps parfumée. Les graines de chanvre c’est la vie. Elles sont super nutritives, peuvent protéger des problèmes cardiaques, sont bénéfiques pour la peau et en même temps une très bonne source de protéines végétales.
1491066796100
Je rêve de tester celles aux grillons, faits par la même marque, car les grillons, je connais bien, j’en mange chaque été 😀 Mais malheureusement, celles-là sont interdites en France. Donc si parmi vous, il y a une bonne âme qui vit à l’étranger qui pourrait me les procurer…

Métro, boulot, Dodow

1491130448995

Certains humains sont des papillons de nuit. D’autres se couchent avec les poules, comme la mienne. Perso, je ne comprends pas, car en tant que chien de travail, je ne dors jamais sur mes deux oreilles. Vigilance et semper fi sont mes mots d’ordre. Je dois rester en alerte, au cas où l’alarme est donnée.

Mais il se trouve que mon humaine soit de nature stressée de la vie 😀 Elle est capable de faire nuit blanche à regarder les murs et psychoter  pour un projet ou une idée. Et quand les dead-lines approchent, c’est de la pure folie. Surtout à quelques jours des marathons, n’en parlons plus. Elle se réveille en plein milieu de la nuit et rode comme un fantôme, pendant des heures dans la maison, dans le noir. Et ce, avec tout le sport qu’elle fait.

En plus, elle dit essayer de compter des moutons pour s’endormir. Je les ai cherchés partout, ces moutons, je me porte bien volontaire pour encadrer ce troupeau-là, mais pour l’instant je n’ai pas bien saisi où elle les cache.

Mais, en fin de compte, comment s’endormir ?

Un jour je l’ai vu déballer d’une petite boîte bleue un petit machin qu’elle a déniché sur internet. Elle achète tout sur Amazon, de toute manière. Installé sur la table de chevet, ce petit galet blanc a attiré tout de suite mon attention, parce qu’il projette une  espèce de lumière bleue sur le plafond. En bon chien de garde, j’ai d’abord essayé de la chopper et la neutraliser, of course ! Mais, hélas, c’est bien trop haut. Et puis, comme je m’excitais en sautant sur le lit, l’humaine m’a foutu dehors. Sacrée reconnaissance !

1491139941812

Le lendemain, elle racontait à une copine, au téléphone, que c’était « trop génial » parce que ce truc qu’elle appelle Dodow utilise des techniques de relaxation proches de la méditation. En gros, si j’ai bien compris, elle fixe la lumière bleue et pouf ! elle s’endort !

Enfin, je crois bien que c’est un peu plus complexe que ça, car les humains n’arrivent pas à s’endormir, tant que des idées leur trottent dans la tête. Et, pour qu’elle vide complètement son esprit, c’est que ce petit gadget est vraiment pas mal.

1491134607864

La petite lumière bleue que j’essaie toujours d’attraper, s’agrandit et rétrécit. L’humaine cale sa respiration sur le rythme de ces pulsations et, au bout d’un moment, ne pense plus à rien. Regard vide, quoi. C’est comme ça qu’elle se laisse tomber dans les bras d’un gars qui s’appelle Morphée. C’est elle qui le dit. Et les matins, elle se réveille avec un gros sourire et envie de jouer avec moi. Plutôt cool, donc.

Et ces derniers temps, avec Loulou, on commence à apprécier le Dodow encore plus. Oui, on est plutôt contents quand les humains mettent en route leur nouveau jouet. Ça marque la fin d’un bon moment de panique pour nous deux. Mais oui, parce que dès qu’ils nous sortent de la chambre, d’habitude, on attend d’affolants gémissements de détresse. Et même si des « oui, oui, oui » sont glissés de temps à autre, je ne suis pas rassuré, ça n’a pas l’air normal, ce qui se passe là-dedans. Heureusement qu’avec le Dodow, je sais exactement quand ça s’arrête pour de bon.

1491134533830

En tout cas, c’est pas Loulou qui aurait des problèmes pour s’endormir. Elle tombe comme une masse n’importe où, n’importe quand. Et puis, elle ronfle. Pire qu’un moteur de tracteur. Tout ça pendant que mon sommeil est hanté par la lumière bleue. Dans mes rêves, je finis par l’attraper et la gober toute entière. Je parie qu’elle a bon goût.