3 choses à savoir pour bien choisir le harnais de canicross de votre chien

runwithurdog canicross berger australien bleu merle

Ça y est, vous vous lancez dans le canicross, c’est décidé ! Vous voulez bien vous équiper, mais ce n’est pas facile de faire un choix avec toutes les infos qu’on trouve sur internet et le pire c’est pour le harnais ! On commande souvent sur internet, les choix de magasins physiques étant assez réduits. Pour bien mesurer le chien et être sûr d’avoir la bonne taille, on y passe un temps fou, on se plante une fois sur deux et même quand on le reçoit, on n’est pas certain que ça lui aille parfaitement. On publie donc des photos sur les groupes Facebook de passionnés de sport canin et on attend les retours de la communauté. Souvent, on entend tout et son contraire ! Comment s’en sortir ?

runwithurdog canicross berger australien
Photo credits : Lola Ledoux

Vous souhaitez savoir si le harnais que vous avez commandé est à la taille bonne taille pour votre chien ? Voici 3 astuces très simples, qui vous permettront d’être sûr en un coup d’œil. Je vous parlerai des harnais de traction longs, donc pour les chiens de plus de 15 kilos. Pour les autres, c’est plus simple : un harnais short, en Y (qui libère donc les épaules du chien et surtout pas en T comme les Juluis K9 et Animalin, ils ne sont pas faits pour courir), assez rembourré pour ne pas blesser le chien sous les aisselles et c’est à peu près tout. Vous en trouvez facilement des très bien : le Zéro DC short ou le Trixie Premium Touring, par exemple. Pour les autres, c’est par ici.

runwithurdog canicross
Photo credits : Lola Ledoux

1. Le point d’accroche de la ligne de trait doit se faire au point d’insertion de la queue du chien

Ça a l’air l’air complexe, mais c’est assez simple. Chaque harnais de traction (que ce soit un X-back classique, un minimaliste type Zero DC Faster ou un H-back comme les FreeMotion de NonStop Dog Wear) s’attachent à la longe élastique (dite ligne de trait) grâce à une boucle en corde, à laquelle s’accroche le mousqueton de la ligne de trait. Pour vérifier que le harnais est à la bonne taille, cette boucle doit arriver à la base de la queue du chien, lorsqu’il est en traction et donc tout le harnais bien tendu.

C’est une bonne manière donc de vérifier que la longueur du harnais correspond à la longueur du tronc de votre chien. Pour les chiens sans queue, comme Jazz, il faudra regarder de plus près 😀 Il y a forcément un petit moignon ou la trace de la première vertèbre de la queue.

berger australien runwithurdog canicross
Photo credits : Lola Ledoux

2. L’encolure de l’harnais doit prendre appui sur ses clavicules et son sternum, pas sur sa trachée

La partie avant du harnais est, pour moi, la plus difficile à estimer correctement. Déjà, pour bien mesurer, il faut le faire au milieu du cou du chien, mais je trouve que ce n’est pas facile de trouver l’endroit exact, surtout sur des chiens poilus, comme les miens. En plus, Whiskey a une morphologie très spéciale, il a un torse très large et musclé et un cou sur mesure en bas, mais fin en haut, il ne ressemble pas à la plupart des borders, donc une fois sur deux, je dois renvoyer le harnais. Pour une commande, j’ai dû le faire 4 fois ! Et ce, parce que souvent les revendeurs ne comprennent eux-mêmes pourquoi un border a une carrure de malamute.

Pour vérifier que le harnais est à la bonne taille au niveau du cou, on doit être capable de passer 2 doigts entre l’encolure et le cou du chien, mais pas beaucoup plus. L’idée ici est que, en pleine course, le chien doit appuyer contre le devant du harnais avec son sternum (ou son poitrail si vous préférez) et ses clavicules, pas avec sa trachée, ce qui risque de le blesser et de l’étrangler, ce qu’on veut, bien évidemment, éviter à tout prix.

runwithurdog berger australien bleu merle canicross
Photo credits : Lola Ledoux

3. Les lanières du harnais ne doivent pas passer sous les côtes flottantes du chien

Lorsque le chien est en traction, les lanières qui passent sur son torse doivent passer sur les côtes, sans le serrer au niveau des aisselles. Si le harnais passe en dessous des côtes flottantes (la dernière rangée de côtes vers le ventre du chien, qui ne se rejoignent pas au niveau du sternum), il mettra de la pression sur les organes internes du chien en plein effort, ce qui est, bien évidement, à éviter.

Je vous l’accorde, ce n’est pas simple de bien s’équiper lorsque nous sommes obligés de passer une commande sur internet. En magasin, c’est mieux, on peut essayer le matériel et vérifier tout de suite ces 3 points et décider ou non de l’achat. Si vous avez donc la possibilité de le faire, n’hésitez pas. Sinon, la plupart des sites internet prennent gratuitement en charge l’échange. Pensez à échanger avec les revendeurs ou les fabricants avant de passer une commande en ligne, chaque modèle a ses propres spécificités dont il vaut mieux être au courant. Ils pourront aussi vous orienter pour mesurer le chien.

Vous utilisez quel matériel, vous ? Bon canicross à tous !

Andreea

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s