Courir avec son chien – évitez les dérives

Je cours avec mon chien depuis près de 6 ans bientôt et, si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez que j’adore ça et, en plus, je vous encourage à tester vous aussi. Les avantages sont nombreux, pour le chien, comme pour l’humain, je ne vais pas les lister ici. Ce que j’aime, par dessus tout, est échanger avec vous sur votre pratique, votre vision, vos questions sur le matériel, sur l’éducation etc. Justement, dans une discussion sur Instagram, on m’a montré un article qui dit, plus ou moins, que le canicross est un abus de l’homme sur l’animal. J’ai rit. Et puis, j’ai réfléchi à ce que cela veut dire pour nous.

Je ne ferai pas de commentaire de valeur sur les recherches préalables plutôt pauvres et l’ignorance de son auteure en ce qui concerne le sport canin, ça va de soi. Pour vous faire une petite idée du topo, elle considère que faire du canicross c’est forcer un chien à courir, pour nous faire plaisir, que cela pourrait être très bien remplacé par une bonne balade et que les canicrosseurs, en plus d’imposer cette activité inutile et malveillante à leurs chiens, manquent de civisme. Je vous laisse le lien ici, pour ceux que ça intéresse.

wp-15784914466038842720638862117557.jpg

Que les choses soient claires, je ne vous encourage pas à la critique, parce que, malgré sa maladresse et l’évident manque de connaissance sur la pratique réelle du canicross, le sujet que cet article soulève est lié, premièrement, à notre civisme en tant que pratiquants de la discipline. Cette fille se retrouve souvent, en balade, face à face avec des coureurs qui lui foncent visiblement dessus avec leurs chiens, ce qui suscite de l’agressivité entre les animaux. Cela m’a fait penser aux dérives qui existent dans ce sport, qui devient de plus en plus connu et dont les pratiquants, de plus en plus nombreux, ne sont pas toujours irréprochables sur certains points.

Voici donc ce que je vous propose, pour éviter les dérives du canicross et vivre en paix avec vos voisins, vos chiens et vous mêmes 😀

wp-15784914452082967678081876074207.jpg

 

Choisissez le bon chien

Notre amie qui a écrit l’article (malheureusement, je ne connais pas son nom) essaye de nous faire croire que les chiens n’aiment pas courir. Faux ? Je dirais que ça dépend du chien. Dans son cas (elle a un Akita Inu) cela peut être bel et bien le cas. Quoi que j’en connais qui le font avec grand plaisir. Mais tous les chiens n’apprécient pas le canicross, ça c’est sûr.

Il y a des races qui ne sont pas faites pour la vitesse, sachez que la sélection humaine a beaucoup spécialisé les différentes races de chien, certaines étant faites pour le travail et d’autres plus pour la compagnie. Ce n’est pas pour rien qu’il y a des chiens de chasse, les chiens de berger, les chiens de garde, les chiens de canapé 😀 les chiens de traîneau et même les races de chiens créées exprès pour les sports de traction comme les greysters ou les euro hounds. Sur la pertinence de ces pratiques on peut discuter longtemps, l’intervention humaine dans la sélection n’étant pas toujours de bon augure, je vous l’accorde. Mais fait est de constater que ça existe. Et dire qu’un greyster n’aime pas courir c’est un peu lui nier sa raison d’être.

Ma conviction personnelle est qu’il y a un sport pour chaque chien, comme il y a un sport pour chaque humain. Le sport, c’est la vie, si vous voulez être en bonne santé physique et mentale, c’est votre principal allié. Il suffit de trouver celui qui vous correspond et pareil pour vos toutous. Le spectre des sports canins est si large, il ne se limite pas au canicross. Vous pouvez essayer les sports de traction, bien évidemment (canicross, cani VTT, cani-trotinette, cani-trail etc.), l’agility, la proprioception, le dog crossfit, les sports de glisse (cani-paddle, cani-kayak, cani-canoë, cani-surf etc.), le doga, le triebball, le troupeau et plein d’autres sports. J’adore en tester des nouveaux et voir auxquels mes chiens adhère et lesquels ils n’aiment pas plus que ça. Cela dépend de la race, mais aussi de leur personnalité, leurs craintes et ainsi de suite.

Donc, pour commencer, si votre objectif est du faire du canicross, renseignez-vous avant de choisir la race de votre chien, afin qu’elle soit en concordance avec vos souhaits. Même si je pense qu’il y a des races qui peuvent être considérées à tort comme pas sportives, qui peuvent vous surprendre, c’est mieux de vous orienter sur un chien qui correspond à votre personnalité et vous renseigner un maximum sur la sienne, ses besoins, ses spécificité. Cela évitera les incompréhensions et pire, les abandons. Si vous avez déjà un chien et que vous avez seulement après envie de vous lancer dans le canicross, voyez d’abord avec votre vétérinaire si c’est une bonne idée. S’il n’y a pas de contre-indication, proposez l’activité à votre chien, progressivement et soyez à son écoute.

wp-15784914440962654693146660205922.jpg

Ne forcez pas votre chien

Une évidence, je dirais, est de respecter votre chien et ne pas le forcer à faire ce dont il n’a pas envie. Mais cela n’est pas toujours le cas, malheureusement. Ce n’est pas pour rien qu’en compétition le chien doit courir devant ou au moins à côté de son binôme, mais surtout pas derrière. Si vous devez le traîner, arrêtez. De toute manière, vous allez voir assez vite si votre chien aime ou pas le canicross, vous êtes celui ou celle qui le connaît le mieux. S’il est souvent à la traîne, s’il ne montre aucun enthousiasme lorsqu’il voit le harnais / baudrier etc. et part plutôt se cacher, cherchez un autre sport canin dans lequel vous pouvez vous épanouir ensemble.

Ne vous lancez pas dans les entraînements de manière brusque, pour un chien c’est comme pour nous, le goût de l’effort et la forme physique ne tombent pas du ciel, sinon ça se saurait. Cela ne sert à rien de faire 10 km à votre premier entraînement, mis à part épuiser le chien et le dégouter de la discipline. Sachez qu’ils ont des courbatures, eux aussi, qu’il faut leur laisser le temps de récupérer, adapter leur alimentation à l’effort déposé, augmenter le ratio d’eau, leur faire des massages de temps à autre, leur proposer des étirements en douceur et des séances d’ostéopathe 2 fois par an. Eh oui, ce n’est pas juste les faire courir pour qu’ils soient sages à la maison, comme notre chère amie a l’air de croire.

Bien évidemment qu’une séance de canicross ne remplace pas une balade, ce sont des activités complémentaires. D’ailleurs, chaque séance commence par une balade pour laisser au chien le temps de faire ses besoins, renifler les buissons, rencontrer des congénères etc. Après la séance, c’est pareil. Dire qu’une séance de canicross peut être remplacée par une « balade de qualité » (je ne sais pas ce qu’elle comprend par là, ce n’est pas expliqué. Probablement une balade pendant laquelle on ne croise pas des canicrosseurs :D) n’est pas valable pour des chiens comme les miens, qui s’éclatent bien plus dans l’effort, leur nature étant de travailler et de vouloir se sentir utiles. Aussi, je n’ai pas 4 heures à disposition pour les balades, même si j’aurais bien aimé. Une heure – une heure et demi de balade par jour, des séances jeu dans le jardin et 4-5 sorties canicross par semaine, c’est déjà assez prenant.

wp-15784914487069011791100716821144.jpg

Respectez les autre coureurs et les passants

Ceci est un point hyper important, mine de rien. Je pense que notre civisme, à nous tous, est la base de toute bonne interaction. Nous ne vivons pas seuls, il faut savoir s’adapter aux autres et les respecter. Les chiens ont un instinct naurel de prédation, ils sont par défaut prédisposés à vouloir chiquer les choses qui passent à grande vitesse comme les vélos, trottinettes ou… autres coureurs. Sociabilisez dès le plus jeune âge vos chiens à tous les stimulis possible, que vous viviez à la campagne ou en ville. Sachez que vous avez un créneau assez réduit, de 4 mois seulement, pour lui présenter de manière positive tout ce qu’ils vont rencontrer par la suite au quotidien. A partir de ce délais, votre fenêtre de tir se réduit sensiblement et le travail sera d’autant plus difficile. Faites donc rencontrer votre chiot avec les bruits et les odeurs de toutes ces choses très rapidement.

Apprenez à votre chien à dépasser poliment. Cela demande un peu de temps, entraînement et patience de votre part, mais c’est important que le chien sache passer devant un passant, un autre joggeur, une personne qui balade son chien etc. sans s’arrêter pour l’importuner. Ca n’arrive pas du jour au lendemain. Pour Whiskey, j’ai une maîtrise parfaite de la chose, avec Jazz on y travaille encore. Je lui ai appris le « tu laisses » avec les spécialistes de Canidélite avec lesquels nous travaillons, disons que ça marche moins bien lorsqu’elle voit des chiens, mais on va y arriver.

Ne foncez pas sur les gens qui viennent en sens opposé, qu’ils soient accompagnés de chiens ou pas. Déjà, cela peut faire peur. Aussi, vous le savez déjà, mais les rencontre en laisse ne sont pas idéales. En laisse tendu, encore moins.

wp-15784914479502251219293374739430.jpg

Équipez-vous de manière appropriée

Pour éviter de vous faire mal ou faire mal à votre chien, choisir le bon équipement adapté à votre chien et à votre pratique. Si vous êtes régulier, il vaut mieux investir un peu, pour être en pleine forme et sans risque pour vos sorties. Quand j’ai commencé à courir avec Whiskey, je n’avais jamais couru avant. Je n’étais pas sûre d’aimer, je ne savais pas s’il allait aimer non plus. Je ne me suis donc pas lancé tout de suite dans l’achat du matériel pro. J’ai simplement acheté un harnais short en Y, qui libère les épaules et la trachée du chien et le laisse se mouvoir librement, (même si à long terme cela peut faire mal aux lombaires) et une longe élastique et une ceinture.

Quand j’ai compris que ce sera une pratique régulière dans laquelle nous allions nous épanouir ensemble, j’ai investi dans du matériel plus performant et plus safe. Mais cela a un certain coût et ce n’est pas toujours facile de débourser des montants important au début. Pourtant, cela reste très important quand vous commencez à courir au moins une ou deux fois par semaine.

Dans tous les cas, même si vous débutez et vous êtes encore réticent pour investir, ne courrez pas avec des harnais type Julius K9, pas avec un collier (surtout pas étrangleur, nom d’une pipe ! j’en ai vu, malheureusement).

wp-15784914464598180414029587548584.jpg

Ne commencez pas avant l’heure

Il est très important de tenir compte de l’état de santé et de l’âge du chien avant de vous lancer dans l’aventure. Je reçois beaucoup cette question sur les réseaux. A quel âge peut-on commencer le canicross ? Eh bien, cela dépend de votre chien. De sa race, mais aussi son alimentation, génétique et état de santé. C’est pour cette raison que seul votre vétérinaire pourra donner le go avant de vous lancer. De manière assez large, on dit que c’est vers les un an, à la fin de la croissance. Mais certaines races continuent de grandir jusqu’à un an et demi, deux ou même trois. Le mieux est de demander à votre vétérinaire une radiographie des plaquettes de croissance, c’est la méthode la plus fiable.

Faire courir un chien trop jeune peut engendrer des sérieux problèmes articulaires à force, des arthrites, arthroses et autres soucis qu’on peut éviter facilement en lui laissant le temps de grandir. Il y a plein de choses à travailler ensemble avant la traction, croyez-moi !

Pour arrêter, il n’y a pas un âge recommandé, cela dépend des chiens et de leur forme. Vous allez voir assez rapidement si votre chien en a encore envie à ses 9-10-11 ans ou plus. Si c’est le cas, adaptez vos sorties à ses capacités et ne le poussez pas comme pendant sa jeunesse. De l’exercice régulier permet de garder en bonne santé même les séniors, le tout est le dosage. Demandez conseil à votre vétérinaire.

Ne faites pas de la compétition un objectif en soi

Ma philosophie du sport canin est qu’on peut pratiquer au quotidien et passer un super moment de complicité avec son chien, se dépasser physiquement, se soutenir psychologiquement, sans avoir besoin pour autant de faire de la compétition à tout prix. J’en fais très peu pour plusieurs raison dont je vous parlerai un jour. J’en profite à fond le jour J, je suis heureuse de vous rencontrer, d’échanger avec des passionnés, voir vos chiens en vrai, mais courir seule en tête à tête avec mes poilus m’éclate bien plus.

Très sérieusement, on s’en fout que vous soyez plus rapide que Micheline, que vous finissiez premier ou dernier d’une course. Nous sommes tous des amateurs en France dans ce sport (sauf Antony Lemoigne, multiple fois champion mondial et le seul que je connaisse qui vit de ce sport, c’est ce qu’on appelle être un pro dans un domaine). En tant qu’amateurs, on peut prendre plaisir dans la compétition, aimer se donner des challenges, mais je considère que vouloir faire des courses pour faire des courses peut nous éloigner du principal objectif qui est d’être soi-même et garder son chien en bonne santé et partager un moment de bonheur avec lui.

Amusez-vous, créez du lien avec votre chien, partagez l’effort, la discipline, la joie et tout ce qui va avec ce beau sport, sans trop vous prendre au sérieux 😉

Andreea

Un commentaire sur “Courir avec son chien – évitez les dérives

  1. Ton article est hyper bien fait! Et ça remet les choses en place 🙂
    J’ai vu les adoptions/achat de border ou d »australien qui ont explosé ces dernières années pour pouvoir « courir avec »…sauf que bon acheter un chien que pour faire du canicross fait partie des dérives qui doivent être dénoncées
    Car un chien c est 24h/24h,365 jours par an et pendant de nombreuses années.
    C’est également très bien de rappeler qu’ils doivent être éduqués et de ne pas foncer sur les gens car le chien + l:équipement ça peut faire mal 🙂
    Bref je pense que le canicross subi un peu l »effet de mode et que c est bien que les pratiquants réfléchissent à leur pratique…
    Pour ce qui est de la barbarie avec des animaux je Lui conseille de faire un petit tour chez certains propriétaires d »equides 🙂
    Dernière petite question…c:est quoi le dit crossfit?

    Encore bravo pour ton article toujours de qualité !!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s