Peut-on être maniaque de la propreté en ayant un bébé et des chiens ?

J’aime que mon appartement soit rangé, le sol propre, une petite odeur florale qui se dégage discrètement. Avec un bébé d’un an et demi et deux chiens aux poils mi-longs, le résultat est plutôt bordel général de jouets et livres dans toute la maison, des traces de pattes sur mon parquet blanc et une petit odeur de poils mouillés après une balade sous la flotte. Comment faire pour ne pas désespérer et avoir un minimum d’ordre et de propreté chez soi quand on vit en tribu ? J’ai quelques petites astuces à partager avec vous !

wp-15774317080176410855165441359074.jpg

Prendre un maximum de rangements

Sur le principe : le bordel n’est pas là si on ne le voit pas, j’ai investi cette année en plein de meubles de rangement. Des commodes avec plein de tiroirs, un petit coffre pour les jouets de ma fille, un panier pour les jouets des chiens. Comme ça, dès que je vois que ça déborde, j’ai plein d’endroits pour stocker jouets et accessoires, livres, couches et tout le reste. J’ai disposé tous les jouets de ma petite et sa mini-bibliothèque (oui, elle ne lit pas encore, mais a déjà une cinquantaine de bouquins pour son âge) à sa hauteur. Ça lui permet d’y accéder à son gré, mais aussi, bien plus malin, de tout pouvoir ranger quand elle en a finit. Pour l’instant, on est encore là : à la possibilité de le faire. Lui apprendre à le faire concrètement est une autre affaire, mais on y travaille.

Se débarrasser du superflu

Non, je n’ai pas lu le livre « La magie du rangement » même si j’ai entendu beaucoup de bien là-dessus. Et quand je parle de cacher le bordel dans des meubles de rangement, je n’y crois pas vrailment, parce que j’adhère plutôt à la théorie de la circulation des énergies du feng-shui et je crois très fort que le bazar caché a les mêmes influences négatives sur notre esprit que celui qui se voit. Depuis quelques mois, je fais le tri dans les affaires et je ne garde que l’essentiel.

J’ai commencé à le faire quand je me suis rendue compte que les jouets de Mia prenaient de plus en plus de place et que les armoires débordaient. En y jetant un coup d’œil, j’ai retrouvé des choses d’une autre époque (mon four depuis que j’étais étudiante, par exemple !) ou des vêtements que je ne mettait plus depuis des années. Mes parents arrivent bientôt et j’ai préparé de gros sacs avec plein de fringues sympa, mais que je ne porte plus, qui sauront rendre heureuses les petites cousines en Roumanie. J’ai fait un énorme sac avec tous les jouets que ma petite n’utilise plus et je les amenés à la PMI du coin. C’était plutôt chouette comme expérience de lui apprendre à donner et de la voir s’émerveiller devant les enfants qui étaient ravis de récupérer des jouets qui n’ont pas beaucoup servi, finalement. Par contre, elle s’est accroché comme une moule à son rocher quand elle a vu un petit ours blanc qu’elle boudait complétement depuis un moment. On ne l’a pas offert, finalement, celui-là.

wp-15774316269594394627106885437134.jpg

Brosser régulièrement les chiens

Les poils ce n’est pas qu’une question de saison. Ok, il y a la mue, 2 fois par an, mais chez moi elle dure 6 mois à chaque fois ! Tout ça pour dire que si on ne les brosse pas, tout le sous-poils passe quelque part sur mon parquet, canapé ou vêtements. Pas joli-joli et même un peu dégue des fois. Surtout quand j’ai une réunion importante, je suis toute pimpé en mode working girl, mais pleine de poils blancs sur mes collants opaques. Bref, je n’ai pas trouvé une autre solution que de brosser au moins une fois par semaine, voire deux.

Mettre la technologie de son côté

Quand j’ai fini de tout ranger et de brosser les poilus, reste le sujet du ménage lui-même. Eh oui, on n’y échappe pas ! Mais on peut largement améliorer son quotidien en investissant dans les bons outils qui nous facilitent la vie et rendent les tâches ménagères un peu plus simples et agréables. Je teste depuis peu une nouvelle merveille technologique : l’aspirateur BISSEL Crosswavecordless.

Si vous vous demandez ce qu’il a de spécial, cet aspirateur balais, sans fil, c’est sa capacité de faire 3 choses à la fois : aspirer, passer la serpillère et sécher le sol derrière lui et tout ça, en un seul passage. A mon avis, il a clairement été inventé par une femme, car être aussi multi-tâches à la fois nous est quand même propre. Ou, sinon, un mec qui nous enviait pour ce talent. Dans tous les cas, vu qu’il s’adapte aux surfaces sur lesquelles il passe, je peux aspirer et nettoyer en même temps le parquet, le carrelage et le tapis avec le même produit. Plutôt pratique quand on n’a pas beaucoup de temps (et d’envie) à accorder à ces activités répétitives.

Il se charge en moins de 4 heures et a une autonomie d’une demi-heure à peu près qui me permet de nettoyer au moins 3-4 fois mon 55 mètres carrés. L’eau propre est ajoutée avec le produit de nettoyage dans un réservoir et elle ressort salle dans un autre. Il est très facile de tout laver une fois terminé et, comme ce n’est qu’une manche, il ne prend pas beaucoup de place.

BISSEL est une marque américaine qui exerce depuis 140 ans dans le domaine de l’innovation de l’entretien des sols, de quoi asseoir une crédibilité certaine. A la base, la famille Bissel vendait de la vaisselle, mais, le mari et la femme passaient  un temps fou à enlever la poussière des produits et nettoyer les morceaux de vaisselle cassée. Le mari a inventé un balais pour nettoyer les tapis du magasin plus rapidement et le bouche à oreille a fait le succès de cet outil bien plus vite que celui de la vaisselle vendue. Depuis, la famille BISSEL s’est réorienté sur le domaine de l’entretien des sols et j’en suis ravie que ce soit le cas 🙂

wp-15774316275285275357883397322825.jpg

Apprendre à tout le monde à ranger ses affaires

Comme je vous le disais, on travaille encore sur cette partie. Surtout pour Mia, qui a toujours bien envie de tout sortir et étaler sur le sol, mais pas du tout de remettre quoi que ce soit à sa place. Au contraire, on se retrouve souvent dans la situation assez cocasse où moi je range et elle ressort tout dans la seconde d’après, parce que c’est son bordel et son choix de le faire. Et elle a bien raison, on a le temps de lui apprendre ces choses-là petit à petit, mais au moins je lui explique la démarche et son intérêt, elle finira bien par le comprendre. Ou non, on verra bien.

Pour les chiens, par contre, ça marche vachement mieux. Avec de bonnes friandises et le clicker, ils ont vite appris que de ranger leurs jouets, ça avait des avantages. Ils sont même contents de le faire, on dirait, en tout cas, ils savent que le panier n’est pas fermé et ils peuvent aller chercher ce qu’ils veulent, quand ils veulent. Par contre c’est top de pouvoir compter sur eux 5 minutes avant l’arrivée des invités !

Garder sous contrôle le coté maniaque de la propreté

Malgré tout cela, il ne faut pas rêver non plus, ce ne sera jamais nickel. Le plus important est d’apprendre à se contrôler, en ce qui me concerne et ne pas avoir envie de hurler à la lune quand les chiens rentrent du jardin avec les pattes sales et ne s’arrêtent pas sur le petit tapis que j’ai posé pour les nettoyer. Et ce, juste après avoir fait le ménage, bien sûr. Un long travail sur moi-même, donc, mais effectivement, quand on a des enfants et des chiens, la propreté parfaite et les meubles tous blancs, on oublie. On essaye de faire le maximum et surtout d’amuser, parce qu’une maison remplie est une maison vivante et la joie qui en découle est plus importante que la propreté.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s