Prendre l’avion avec son chien

Depuis un petit moment, un nouveau projet me trotte dans la tête : emmener mes chiens lors des vacances à l’étranger et donc prendre l’avion. Je n’ai pas osé le faire auparavant, car avec des races comme les bouledogues français c’est difficile et pour les départs en dehors de la France, je me suis toujours arrangé pour laisser les chiens en compagnie de la famille ou des amis. Sauf que cette année, c’est un peu compliqué avec deux grands chiens, j’ai donc commencé à me renseigner sur comment faire pour qu’ils puissent nous accompagner.

Je partage ici avec vous ce que j’ai appris à ce sujet, car ça pourrait vous servir un jour et peut-être, comme moi, vous vous êtes demandé quels sont les procédures à suivre dans ce cas de figure. Quelles démarches administratives, quelle cage de transport, endormir ou pas son chien, lui donner à manger ou pas avant le voyage et quoi, quels vaccins, documents et logistique à prendre en compte avant de se lancer ou pas dans cette aventure ? Voici mes réponses par ici.

lrm_export_157115602067699_20190728_2228177981982136157571365530.jpeg

Quelles sont les impératifs pour voyager avec votre chien en avion ?

Pour tous les chiens qui doivent prendre l’avion, il y a quelques règles à respecter. Je vais vous parler ici de celles qui concernent le voyage au sein de L’Union Européenne, car c’est celui qui m’intéresse plus particulièrement.

  1. Pour pouvoir vous accompagner lors de votre voyage en Europe, votre chien (mais c’est valable aussi pour les chats et les furets) doit être âgé d’au moins 15 semaines
  2. Il doit être identifié à l’aide d’une puce électronique ou un tatouage visible
  3. Il doit également être vacciné contre la rage. Cette vaccination doit avoir lieu au moins 21 jours avant le départ, faute de quoi l’accès à bord peut vous être refusé.
  4. le chien a besoin, comme nous, d’un passeport européen qui est délivré et rempli par le vétérinaire.

Vous trouverez toutes les informations dont vous avez besoin à ce sujet sur le site AniVetVoyage qui est une bonne source d’information, par ailleurs, pour bien préparer le voyage.

lrm_export_155449672228506_20190728_2200318687119782324695270322.jpeg

Premier réflexe : le vétérinaire

Tout d’abord, donc, pour toutes ces contraintes, il faut aller voir le véto. Il est essentiel aussi, indépendamment des obligations légales, de vérifier si l’état de santé de votre chien lui permet de voyager en avion. Voyager en cabine ou en soute est une épreuve assez compliqué pour un chien de par la pression générée par l’altitude, le potentiel changement de température entre le lieu de départ et celui de destination, le stresse du voyage et éventuellement de l’enfermement dans la cage de transport etc. Il faut demander à son vétérinaire son avis sur l’état général du chien et faire des éventuelles analyses, afin d’éviter de prendre des risques inutiles.

C’est mon vétérinaire qui m’avait formellement interdit à l’époque de prendre l’avion avec Loulou, mais il faut savoir que de nombreuses compagnies aériennes interdisent aussi le transport des animaux brachycéphales (type bouledogue, carlin ou pékinois pour les chiens et persan pour les chats) à cause des divers problèmes de respiration qu’ils peuvent avoir et les complications qui pourraient en découler pendant le vol. Dans le cas de Whiskey et Jazz, tout va bien, ils sont donc autorisés à prendre l’avion, leur santé le leur permet en tout cas.

Aussi, si vous partez dans le sud de la France ou un pays du Sud de l’Europe (ce qui est mon cas, car mes destinations sont l’Espagne et la Corse), il faut aussi les vacciner contre un type de moustique qui vit dans cette région et qui est très dangereux pour les chiens. Nous avons d’abord fait un test sanguin pour identifier si dans leur sang il y a déjà des traces des anticorps contre le microbe dont ces moustiques sont porteurs. Vu qu’ils n’étaient pas protégés, nous avons fait les vaccins en conséquent.

lrm_export_157056406347511_20190728_2227186028326350503542752472.jpeg

Vérifier que la compagnie aérienne de votre choix accepte bien les chiens à bord

Les compagnies aériennes sont des prestataires de services indépendants, elles sont donc libres de choisir si elles acceptent ou pas les chiens à bord. Certaines n’acceptent pas les chiens en soute, d’autres pas du tout, à l’exception des chiens guides (c’est le cas de Easy Jet par exemple) et certaines font payer le transport en soute en fonction du poids du chien (comme pour une vulgaire valise).

Je vous conseille de vous rendre sur le site de la compagnie que vous auriez choisi et lire toute la partie dédiée au transport des animaux, pour éviter les mauvaises surprises. Il faut savoir aussi que chaque compagnie aérienne a son propre cahier des charges concernant le type de cage de transport accepté, ses dimensions et les matériaux de construction acceptés.

Sachez que pour être acceptés en cabine, même si les règles peuvent être différentes d’une compagnie à l’autre, le chien et sa cage de transport ne doivent pas dépasser plus de 10 kilos, ce qui veut dire que seulement les chiens de petite taille pourraient y accéder. Pour les chiens de moyenne et grande taille, l’accès en soute est permis en dessous de 75 kg pour le chien et sa cage de transport compris. Je répète, cela peut varier d’une compagnie à l’autre, renseignez-vous sur celle qui vous intéresse et n’hésitez pas à en consulter plusieurs qui desservent la destination de votre choix, pour choisir la plus intéressante pour vous.

Les prix des billets d’avion sont différents d’un cas à l’autre. Pour ma part, avec Transavia, par exemple, cela me coûte 70€ l’aller et 70€ le retour pour Jazz en soute. N’hésitez pas à appeler le service clients de la compagnie aérienne pour plus d’informations.

lrm_export_155780112484885_20190728_2206023085911058696263032542.jpeg

Acheter une caisse de transport

Cette tâche est particulièrement compliquée, parce que toutes les compagnies aériennes ont leur propres règles. Je vous laisse découvrir par exemple celle d’Air France via cette fiche. Les normes AirFrance ne s’appliquent pas à tous les autres transporteurs, mais si vous souhaitez y voir plus clair, il faut se fier aux normes IATA (International Air Transport Association) dont vous pouvez consulter les détails par ici. Ils sont organisés par pays de destination, vous allez donc être au courant de toutes les subtilités particulières à la vôtre.

lrm_export_155924870999897_20190728_2208270674743274300682897411.jpeg

Niveau alimentation, ça se passe comment ?

J’ai posé la question à mon vétérinaire sur l’alimentation des chiens avant de prendre un vol et sa recommandation était de les nourrir au moins 4-5 heures avant de monter à bord. Un peu sur le même principe que l’alimentation avant une compétition de canicross, par exemple, il faut leur laisser le temps de digérer et éviter les éventuels vomissements pendant le vol.

Évidemment, je vais amener les croquettes Royal Canin qu’ils mangent habituellement (Medium Sterilised, Puppy medium et Nutritional Supplement Dog Educ) pour les rassasier à notre arrivée à l’hôtel et pendant le séjour. C’est dans des situations comme celle des vacances et voyages que j’apprécie d’autant plus la commodité de leur donner des croquettes, car où que je sois, à n’importe quel moment, elles sont à portée de main et toujours les mêmes, donc je ne risque pas de perturber la digestion de mes poilus. Il n’y a pas de doute, rien que pour cette raison, avec notre mode de vie et tous les avantages que ça représente, je suis fan de l’alimentation aux croquettes. Pour ne pas parler de la sécurité que ça offre de savoir qu’on propose une alimentation complète, sans avoir à calculer les quantités de macro et micro éléments, taux de protéines, de glucides et de lipides au quotidien et se soucier des carences à long terme.

Je vais également ajouter une gamelle d’eau dans la caisse de transport, et je vais veiller à bien hydrater mes chiens avant et après le vol, car prendre l’avion, ça déshydrate beaucoup.

Mon vétérinaire ne me recommande pas d’endormir mes chiens, ni même de leur donner des calmants pour les transports, mais je vais certainement ajouter quelques pschitt d’Adaptil voyage dans la caisse, parce qu’il fonctionne très bien lors des trajets en voiture et il est complétement naturel, à base de phéromones.

lrm_export_156335973584103_20190728_2215181695631393365694163055.jpeg

Cette nouvelle aventure me remplit d’excitation, mais aussi d’appréhension, car, comme toute première fois, c’est l’inconnu. J’espère que tout va bien se passer et je me renseigne au maximum pour être prête à tout, nous n’avons pas beaucoup d’heures de vol et pas de correspondance, donc je me dis que ça devrait aller, mais en même temps, je stresse. Vous avez déjà pris l’avion avec vos chiens ? Comment ça s’est passé ?

Andreea

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s