Mission fesses propres ou les principaux challenges de la vie de maman

runwithurdog bébé couches little big change

Quand on s’apprête à devenir maman, tout le monde autour (les autres mamans surtout) idéalisent cette étape avec de belles histoires sur le sentiment de plénitude, la joie qu’on va vivre en tant que famille, l’amour qu’on ressent pour ce petit être qui vient de naître et d’autres détails gnangnan dignes des Disney. Et ils vécurent heureux et eurent plein d’enfants. Hop, hop, hop ! avant d’en faire plein, revenons un peu sur les basiques d’en avoir un.

Je vous propose un autre article sans filtres sur la partie obscure de la maternité. Ne vous inquiétez pas, ce sera accompagné par des astuces et tips que j’ai pu identifier moi-même depuis un an que je fais ce métier 😀 Je pense que ce serait mieux si on était toutes un peu plus transparentes les unes avec les autres sur ce qu’est vraiment la vie de maman, sans édulcorer la chose. Ça irait plus vite et on culpabiliserait moins de ne pas être à la hauteur.

Venez, c’est par ici !

Des couches, des couches, des couches !

Votre premier job sera d’apprendre à en changer. Beaucoup. Dans la pénombre et au grand jour. Avec un œil fermé. Avec un bras attaché dans le dos. En toute circonstance. Pas d’inquiétude : si, comme moi, vous n’avez jamais changé une couche de toute votre vie auparavant, les tutos Youtube seront vos amis. Et ils sont plutôt bien faits. Par des pros du domaine.

Une autre chose qu’on ne vous dit pas non plus est que le budget couches sera le plus important de votre nouvelle vie de parent. Après le moyen de garde, of course. Vous en avez pour 3 ans, en moyenne, de dépenses constantes pour un consommable qui semble si futile. Mais les couches, c’est super important, vous allez vite le comprendre.

En plus, pour bien vous compliquer la tâche, il y en a plein. Des marques en tout genre, des prix différents aussi, donc comment choisir ? Pour ma part, j’en ai essayé plusieurs. Les fesses de ma petite sont très sensibles, donc on voit vite quand la qualité est au rendez-vous. Je me suis aussi inquiétée pour la partie pollution, car, oui, les couches constituent une énorme quantité de déchets.

Je voulais au départ partir sur des couches ré-utilisables, mais j’ai vite abandonné ce projet, car trop contraignant. On peut être vite à court de couches propres ou on fait des machines tout le temps, donc je ne suis pas persuadée que ce soit mieux pour l’environnement en fin de compte. En plus, la peau de ma fille est, comme je vous disais très sensibles et ça n’a pas fait l’affaire.

Aujourd’hui, j’utilise la marque Little Big Change, dont j’adore la qualité. Tout d’abord, cette marque s’engage pour que les couches soient douces pour la peau des bébés. Ce qui est essentiel pour moi. Pas d’irritation, pas de rougeurs, j’en suis ravie. Par la suite, la cellulose dont les couches sont fabriquées provient de forêts responsables. C’est important pour moi de le savoir. Enfin, aucune substance nocive n’est impliquée dans la réalisation.

Ce qui m’a convaincue surtout est le système d’abonnement. Rien n’est plus stressant que de se rendre compte à 23h qu’on est à court de couches. Je me suis abonnée et je reçois tous les mois la quantité nécessaire pour les semaines à venir, je n’ai même plus à me poser la question et vérifier régulièrement le stock. Une raison de moins de se prendre la tête et un sauve-temps considérable. Petit plus humour et « instagrammabilité » il y a un message personnalisé sur chacune des couches. Je me marre toute seule en la changeant.

D’ailleurs, si vous voulez tester vous aussi les couches Little Big Change, je vous propose en ce moment un concours sur mon compte Instagram.

Le sommeil, ce rêve lointain

Dalida chantait « Je ne fume plus, je ne rêve plus »… parce que tu ne dors plus, tiens ! C’est sûr qu’elle avait un môme, ou sinon c’est tout comme. Au début, mais aussi par la suite, votre vie nocturne tournera autour du cycle de sommeil du bébé. Et il est tout sauf prévisible. Ou calé au vôtre.

Pour arriver au point où votre enfant va faire ses nuits est une vraie loterie. Certains le font très tôt, d’autres très tard. De toute façon, tout est relatif et être privé de sommeil est violent quand ça dure 3 mois ou 3 ans. Pour ma part, ce qui a bien marché a été d’ajouter des céréales pour bébé dans le biberon du soir. A ce moment-là, ma petite grenouille a commencé à mieux dormir et moins se réveiller pendant la nuit. Ca remplit mieux le petit ventre et ça prend un certain temps pour être digéré, donc les petits dorment mieux.

Profiter des siestes du bébé pour dormir également, lorsqu’on est en congé maternité n’a pas bien fonctionné pour moi. Je n’arrivais pas à le faire. Je profitais surtout de ce temps pour ranger un peu la maison, faire des machines ou à manger. Pas super reposant, tout ça. Encore une fois, j’ai appris à lâcher prise et à partager les tâches ménagères avec mon chéri. Parce que vouloir tout faire n’est pas faisable 😀

Votre vie de couple va en morfler

Eh oui, vous aurez été prévenues. Même lorsque l’amour qui vous lie est aussi fort que celui des toutes les comédies romantiques que vous avez jamais regardées additionnées, il est impossible de garder son calme H24 avec un bébé qui pleure et un manque de sommeil digne d’une semaine de pluie sur Koh-Lanta. Et l’amour va trembler.

Des fois, vous aurez envie d’étrangler votre conjoint. C’est normal. Des fois, c’est lui qui aura envie de le faire. Soyez patients et faites-vous aider ! J’ai eu du mal à laisser ma petite pendant sa première année, car confier un bébé si petit est source de stress et culpabilité. En plus, mes parents (premiers baby-sitters attitrés en général), comme ceux de mon mari, n’habitent pas à côté. Ça rend les choses d’autant plus compliquées. On a dû faire une dizaine de sorties en tout sur 12 mois. Ce n’est pas assez. Se retrouver en tête à tête, passer du temps sans le bébé est primordial pour la santé de votre relation.

J’ai eu tendance à ignorer cet aspect, à tort, parce que le chamboulement que l’arrivée de ma fille a représenté dans ma vie a été déjà assez conséquent. Je vous conseille de ne pas faire comme moi. Pensez à prendre une baby-sitter ou demander à des amis de vous garder les petits au moins toutes les 2-3 semaines, histoire de garder un peu de complicité et d’activité commune autre que le changement des couches.

Partagez les entre vous et n’hésitez pas à profiter d’une heure de sommeil de plus pendant que le papa prend soin du petit. Se faire plaisir de temps à autre est aussi important, sortir entre filles, profiter d’un massage ou un spa, un cours de sport, prendre la journée pour du shopping peut sauver votre couple. Pensez à vous d’abord, car un bébé nous sollicite en priorité nous, les mères, surtout lorsqu’on allaite.

J’ai mis du temps à arrêter de me sentir une mauvaise mère pour avoir pris du temps pour moi. C’est vraiment le contraire. Pour pouvoir être investie dans cette mission qu’on aura à vie, il faut savoir lever le pied. On sera en meilleur état si de temps à autre on en profite un peu, de notre côté. Et ça n’a rien de mal.

Quels ont été vos challenges à vous ? Si vous avez des astuces, n’hésitez pas à les partager!

Andreea

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s