Bien nourrir son chien sportif

La nutrition, sujet sensible qu’on parle de l’humain ou du chien. Je dirais même que l’alimentation du chien un sujet encore plus épineux pour le chien, chez ceux qui partagent leur vie avec un, parce que si pour nous on peut toujours justifier les dérapages par une envie de moment, par le « on n’a qu’une vie, merde ! » YOLO, un mariage, dîner chez mamie ou autre, nous sommes entièrement responsables de l’alimentation de nos chiens, qui, eux, ne peuvent pas choisir leur menu du jour.

Nourrir un chien c’est donc compliqué, nourrir un chien sportif, c’est pire. Déjà parce que, comme pour nous, il faut d’abord identifié l’effort qu’il va fournir et l’évaluer. Combien d’entraînements par semaine ? A quelle intensité et quelle durée ? Est-ce justifié de passer sur un type de nourriture particulière et à quel moment cela devient évident que oui ? Qui peut au mieux nous conseiller sur ce type de problématique ? C’est à toutes ces questions que je vais essayer de répondre dans cet article.

Répondre aux besoins du chien

Tout d’abord, il existe plusieurs types d’effort chez le chien sportif, en fonction de la durée, de l’intensité, de la charge tirée ou trainée, du type de sol etc. Plus l’effort est long et plus le chien utilise ses « réserves » de graisse comme source d’énergie. Comme les humains.

Lors d’effort bref (agility, course de lévriers), le chien utilise plutôt les glucides, plus rapidement disponibles et ne nécessitant pas de combinaison avec l’oxygène. Les aliments pour tous ces types d’effort doivent donc prendre en compte ces différences d’énergie utilisée. C’est la raison d’être d’aliments très spécifiques comme les gammes 4100, 4300, 4800 et Marathon 5000 chez Royal Canin, par exemple, dont les apports énergétiques sont croissants.

Une fois déterminé l’aliment adapté au type d’effort, on calcule la ration dédiée au chien concerné en utilisant des formules qui prennent en compte d’une part le poids de l’animal et le type d’effort effectué.

Par exemple : imaginons que le besoin énergétique journalier d’un chien qui pratique du canicross soit de 1000 kcal/jour. On lui propose un aliment qui « titre » 4000 kcal/kg, la ration à distribuer sera donc de 1000 : 4000 = 0,250 Kg/jour soit 250 gr/jour.

En ce qui me concerne, après consultation avec mon vétérinaire et les experts nutrition de Royal Canin, j’ai décidé que l’effort que Whiskey doit fournir pour nos entraînements (à raison de 3-4 sorties par semaine et d’une durée d’environ une heure à chaque fois) ne justifient pas de passer sur un gamme plus riche. Il se nourrit de la gamme adulte moyen et stérilisé et je supplémente un peu ses ratios les jours d’entraînement. La quantité supplémentaire est d’à peu près 20% de sa dose habituelle, lorsque son poids est au point idéal.

Dernièrement, avec sa blessure, il a un peu pris, malgré ma vigilance. Bon, ok, j’ai été un peu laxiste sur les friandises, parce qu’il me faisait de la peine et quand il me fait les yeux doux du chat de Shrek, je suis faible. Donc il va courir sans suppléments pendant un moment. D’ailleurs, si vous ne savez pas comment estimer le poids de forme de vos chiens, sachez que pour un chien en bonne santé et pas en surpoids, on doit être capables de sentir les côtes en le caressant, sans avoir à bien appuyer pour ce faire.

Les chiens sont incapables de s’auto-réguler

Les chiens ne savent pas s’auto-réguler en terme de nourriture, comme le font les chats. Ils sont, au contraire, capables de manger jusqu’à en être malades. La preuve, la semaine dernière j’ai reçu la commande de croquettes Royal Canin pour les deux zozos.

Jazz, qui est encore à son âge jeune (et con) adore déchiqueter tous les papiers qu’elle trouve. Je n’avais pas descendu les cartons à la cave dès que je les ai reçu et c’était une mauvaise idée, car elle a réussi à ouvrir et le carton et les sacs et ils ont mangé tous les deux jusqu’à mon retour.

La torsion de l’estomac, un risque important

Un autre point sur lequel il faut toujours faire attention pour les chiens sportifs concerne la possibilité assez importante de torsion de l’estomac. Pour cette raison, il faut éviter de leur faire faire de l’effort après avoir mangé. Je vous recommande de laisser au moins 3-4 heures entre le moment du repas et le moment de l’effort. Pour des courses qui ont lieu le matin, mieux vaut les nourrir après. La torsion de l’estomac est un sujet assez récurrent chez les chiens et les résultats sont souvent très graves, ils peuvent même être mortels.

Les conseils les plus fiables que vous pouvez recevoir en terme de quantité de nourriture à donner à votre chien viennent de votre vétérinaire. N’hésitez pas à vous renseigner sur la composition des aliments pour les chiens et si vous avez des questions, revenez vers moi. Bientôt j’irai visiter les usines Royal Canin et je vais apprendre beaucoup plus sur la réalisation de la nourriture de nos amis poilus.

Andreea

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s