Comment gérer le deuil chez le chien

Vous le savez peut-être déjà, il y a un peu plus d’un mois, nous avons perdu Loulou suite à un problème cardiaque. La douleur qu’on a pu ressentir n’a été rien comparée à celle de Whiskey, car il perdait de cette manière son seul et unique ami canin de sa vie. Avec Loulou, ils partageaient leur quotidien quasiment 100% du temps depuis 4 ans. Ils jouaient ensemble pendant des heures, dormaient ensemble, se chamaillaient et se cherchaient à longueur de journée. Tout à coup, sa vie est devenue bien plus calme, plus solitaire et plus triste.

J’ai beaucoup cherché et je me suis renseignée auprès des professionnels pour trouver les meilleures solutions pour l’aider, car il avait arrêté de jouer et même de manger pendant quelques jours, perdu sa joie de vivre et la petite lumière dans ses yeux. J’ai recueilli les conseils que nous avons pu tester et qui ont marché pour nous, ce ne sera peut-être pas le cas de tout le monde, mais ça a le mérite d’avoir fonctionné dans nôtre cas particulier, donc je les partage, en espérant que vous n’aillez pas à vous en servir.

lrm_export_426638245418998_20190202_1758308507790867973996476296.jpeg

Si possible, laissez le chien voir le corps de son ami

Ça a l’air gore, dit comme ça et je vous avoue que j’ai dû me faire violence pour le faire, mais il semblerait que les animaux comprennent mieux la situation s’ils ont la possibilité de dire au revoir à leur ami. Si la disparition est subite, comme un aller sans retour à la clinique vétérinaire, c’est bien plus difficile pour eux.

Ne pas changer son quotidien, la routine lui est bénéfique et rassurante

J’aurais eu tendance, au contraire, de faire tout plein de nouvelles choses pour lui faire oublier sa douleur, mais après en avoir parlé avec mon amie Chloé Fesch, comportementaliste canin, auteur de livres sur l’éducation des chiens et figure représentative de Canidelite par Nature de chien, j’ai compris que c’était plutôt le contraire que je devais mettre en place. Sur le blog Nature de chien vous trouverez d’ailleurs un article qui explique comment faire le deuil de son chien et qui s’adresse aux humains. Vous pouvez le lire par ici, il est super intéressant.

La répétition des mêmes enchaînements et rituels quotidiens rassure le chien, car, tout comme les enfants, ils ont besoin de routine pour se sentir en sécurité. Je vous conseille donc de ne rien changer dans votre programme le concernant.

lrm_export_415491853291663_20190202_1452444585626452999557594217.jpeg

Ne pas trop le couver

Un autre risque, lorsqu’on voit son chien souffrir, est de vouloir à tout prix lui enlever de suite cette tristesse. Or, il est très important de le laisser ressentir ses émotions, c’est lui permettre d’être triste, car cela fait partie de la guérison.  Il ne faut pas le couvrir de câlins et sollicitations pour le faire oublier, mais plutôt de lui faire comprendre qu’on comprend sa douleur et qu’on est là pour lui.

On m’a souvent recommandé la fleur de Bach pour améliorer la condition de Whiskey, car cette substance naturelle permet à l’animal de s’apaiser, sans constituer un risque pour sa santé. J’ai choisi de ne pas en faire appel, car j’ai une très mauvaise expérience avec la médication, je me suis dit que ce sera en dernier recours une solution à tester, mais je ne me suis pas précipité dessus d’aussitôt, car pour moi la souffrance fait partie de la vie et elle nous permet de remonter la pante et d’en être fiers.

Lui proposer de longues balades

Une des choses qui ont le mieux marché pour nous a été la balade un peu plus longue et un peu plus fun. J’ai introduit beaucoup plus de moments où il pouvait être en liberté, je l’ai laissé renifler les odeurs plus longuement, car les balades étaient la chose qui semblait lui faire le plus plaisir de tout ce qu’il faisait pendant la journée.

On m’a souvent donné ce conseil pour lui faire changer d’air et lui permettre de rencontrer des congénères. Bon, ça marche mieux pour un chien qui n’est pas aussi réactif, Whiskey n’a rien changé à son approche des autres chiens suite à la disparition de Loulou, donc toujours pas de nouveaux copains à l’horizon.

lrm_export_415874235938774_20190202_1459068401806839009393228408.jpeg

L’occuper intellectuellement

Physiquement, Whiskey ne voulait plus courir. Il a refusé net pour la première fois de sa vie de me suivre un matin où j’ai essayé de lui proposer l’activité pour lui changer les idées. Je me suis dit que si le corps ne souhaitait pas se dépenser, la tête ne serait peut être pas contre. Je lui ai appris plein de nouveaux tricks ces derniers temps, car c’est quelque chose qui lui plait toujours.

Je lui ai fait découvrir des jeux de pistage, en cachant des croquettes dans des endroits insolites et en lui demandant de les trouver, en cachant une friandise sous un gobelet alors que 2 autres étaient vides, en lui apprenant les noms de ses nouveaux jouets et lui demandant de me les ramener à tour de rôle.

Se débarrasser des objets qui ont appartenu à l’autre chien

Ce conseil m’a été donné par Yves Lahiani, célèbre vétérinaire et animateur de la rubrique animalière de l’émission C’est au programme sur France 2. Il m’a expliqué qu’il était important que je donne à quelqu’un les jouets de Loulou ou ceux qu’ils ont partagés, comme les cordes à tirer, pour éviter de lui rappeler en permanence par l’odeur, son sens le plus développé, le manque et la tristesse. Je n’y avais pas pensé et j’avais remarqué, en effet, que Whiskey ne jouait plus avec ces objets. J’ai donné panier, gamelle et jouets à une voisine qui fait famille d’accueil.

lrm_export_416118525615868_20190202_1503111306649093115841755690.jpeg

Lui prendre de nouveaux jouets et jeux d’occupation

Une fois que je me suis débarrassé de tous ces objets, la maison est devenue encore plus vide. Dans notre cas, on s’est tout de suite rabattus sur le site Croquetteland à la recherche de jouets rigolos et qu’on pourrait utiliser pour des activités ludiques et éventuellement partagées avec ses humains.

Je suis une grande convaincue des jouets à tirer et à mâcher, je trouve que pour mon hyperactif de chien ils sont plus adaptés que les jeux de lancé qui l’excitent bien plus, mais après lesquels il a du mal à redescendre, une fois qu’il est bien monté en pression.

J’ai choisi des cordes, des jouets Kong que je trouve hyper efficaces et résistents, je peux lui laisser un jouet rempli de fromage ou d’un steak haché congelé lors de mon départ et il est capable de s’occuper pendant des heures avec, ce qui, pour un chien qui n’a pas l’habitude de la solitude, comme lui, c’est super pour faire passer le temps.

Un énorme doudou lapin fait aussi partie de ses nouveaux joujoux et ça me fait sourire de voir le grand méchant loup faire des dodos en serrant bien fort son doudou.

Lui proposer de temps en temps des séances cocooning

Massage, ostéopathe ou acupuncture, sentez-vous libres à faire du bien à son corps, cela fera du bien à son esprit par la même occasion. Les séances de massage ont bien fonctionné dans mon cas, mais n’hésitez pas à aller plus loin.

lrm_export_415712581606697_20190202_145625186959402600983677810.jpeg

Ne pas tomber dans le piège de tout lui permettre

Parce qu’il est triste, on peut avoir tendance à être plus laxiste sur l’éducation et ne plus lui interdire certains lieux qui ne lui étaient pas permis, ou comportements qu’on n’aurait pas toléré auparavant. Je vous conseille de continuer à rester ferme avec les règles déjà en place, car on peut vite le regretter une fois que le chien commencera à aller mieux. Bien évidemment, on évite de le brusquer ou lui crier dessus, mais ça c’est valable tout le temps, même quand le chien est au top de sa forme, on est d’accord.

Adopter un nouveau chien

Il n’y a aucune règle de temps et cela peut se faire ou pas, en fonction de comment vous vivez la situation de votre côté. Il y a des gens qui ne supportent pas l’idée d’avoir un autre compagnon trop rapidement, d’autres qui font leur deuil en choisissant de donner de l’amour et offrir une famille pour la vie à un autre animal.

Cela dépend de chacun, mais, quoi qu’il en soit, il faut éviter de se précipiter et s’assurer que lorsqu’on décide d’adopter un chien, on a bien pris en compte le pour et le contre. On s’engage pour le meilleur et pour le pire, un chien peut avoir besoin de soins, a forcément besoin de temps et de patience, ça représente une contrainte pour les départs en vacances ou en weekend, ça a besoin d’éducation, d’un cadre lisible et d’un maître équilibré.

Je vous déconseille d’adopter un chien dans la foulée, juste parce que votre cœur est lourd et votre maison est vide. Réfléchissez bien aux raisons qui vous poussent vers cette décision et ne sautez le pas que si vous êtes sûr.

En ce qui me concerne, je sais bien que ma manière de fonctionner fait que je vais adopter assez rapidement un nouveau chien. J’ai déjà mon œil sur une portée, je vous en dirai davantage très très vite.

Avez-vous d’autres conseils pour aider un chien à faire son deuil ?

Andreea

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s