Black is beautiful, même pour les chiens

Saviez-vous qu’on discrimine aussi les animaux à cause de leur couleur ? Qu’on soit coupables de délit de faciès pour les molosses, qui sont souvent catalogués comme étant dangereux, avant même de chercher à comprendre la caractère du chien en question ou qu’on se méfie des chats noirs pour leur connotation médiévale d’assistants sorciers et proches des forces obscures, nous regardons les animaux autour de nous à travers notre culture. Qui est souvent discriminante.

Je viens d’une culture où l’on associe « moche » à « méchant« . Et on décide, selon des critères inconnus, ce qui est beau et ce qui ne l’est pas . Par exemple, tous les personnages négatifs des contes de fées roumains sont soit chauves, soit roux. Allez savoir pourquoi ! J’ai grandit en me demandant pourquoi on ne parle jamais des méchants blonds aux yeux bleus, alors que le petit Daniel du 4ème l’était sans l’ombre d’un doute, ainsi que la jeune Ana, un vrai diable, malgré son regard azur.

runwithurdog bébé bouledogue français noel

La difficulté de lire les visages, la vrai source du problème de discrimination des chiens noirs 

Lorsqu’un animal a le pelage foncé, on ne voit pas très facilement ses réactions dans les micro-changements de se expressions faciales. Parfois, ça peut porter confusion. Je suis, d’ailleurs persuadée que c’est comme ça qu’est née la chasse aux sorcières faite au chat noir (et moins connu, mais aussi présent) au chien noir, de cette difficulté à anticiper les réactions.

On ne s’en rend pas forcément compte, mais au quotidien on lit des visages et des attitudes corporelles qui nous en disent long sur la personne d’en face. Si on est plutôt doués à lire des visages humains, c’est un peu plus compliqué à lire ceux des animaux qui nous entourent. Et lorsqu’une caractéristique physique vient biaiser cette communication déjà difficile, on ne cherche pas plus loin et on s’en méfie.

Pourtant les chiens noirs sont comme tous les autres. Sauf que plus malheureux, dans l’ensemble, car moins susceptibles d’être adoptés et plus susceptibles d’être euthanasiés lorsqu’ils ont la malchance de se retrouver dans un refuge.

lrm_export_1717338300901241_20181123_1647185009023568563042513069.jpeg

Le politically correct ne s’applique pas au monde animal

Je vous expliquais dans cet article sur les secrets des influencers Instagram que Loulou est souvent traitée de « moche » par certaines marques qui me contactent. En effet, la première fois où on m’a parlé de partenariat « mais uniquement avec le beau chien » je n’ai pas trop compris de quel chien on me parlait. Je la trouve craquante, moi 🙂

Bien évidemment, on risque moins de blesser un chien en lui disant qu’il est moche, qu’un humain (et bien évidemment, je ne dis pas à ma petite Loulou qu’il y a des gens qui ne la trouvent pas belle), mais ça reste choquant de réaliser que nous sommes capables de ce genre de jugements de valeur concernant les bêtes. J’ai été beaucoup attristée par ce genre de commentaires.

Dans mon entourage aussi, il y a des gens qui la trouvent moche et qui ne se cachent pas pour le dire. Parfois, c’est lié à des éléments concrets : « oh, elle pue ! ». En effet, son transit intestinal est particulier, d’où son surnom de Coussin péteur :D. Mais d’autres fois c’est juste gratuit et plutôt lié à sa bouille écrasée. Les goûts et les couleurs, vous me direz.

Là, on ne parle que d’un cas isolé que je vous expose car directement concernée, mais, en croisant cette information avec d’autres sur le même sujet on se rend compte qu’à grande échelle cela signifie que les chiens noirs sont clairement discriminés.

lrm_export_1714992022896188_20181123_1608122228258490076317055881.jpeg

Lutter contre le délit de faciès

Heureusement, il y en a qui se soucient et font tout ce qu’ils peuvent pour équilibrer la balance en faveur des discriminés. L’association Gueules d’Ange, par exemple, se dédie au quotidien à la protection des chiens de catégorie 1 et 2, trop souvent cibles d’une mauvaise presse.

L’association montre le vrai visage de ces molosses, dans des spots vidéo hyper touchants, qui ont marqué les esprits depuis 2014. Dans ces spots, on peut voir le quotidien de ces chiens, certains sauveteurs en mers ou en décombres, parfois chiens d’assistance aux personnes âgées ou handicapées, chiens qui travaillent avec des gendarmes ou des enfants, des chiens comme tous les autres chiens.

Un autre mouvement qui m’a touchée est celui de l’Institut des Femmes Écossaises qui tricotent des pulls pour aider les chiens noirs à se faire adopter plus facilement. Si vous trouvez ça rigolo, jetez un coup d’œil à cet article pour voir à quel point le travail de ces femmes est important.

Un autre concept super intéressant dont on m’a parlé est celui des Perles Noires à adopter. Il s’agit d’un projet de l’association Seconde Chance, qui recueille et soigne exclusivement des chiens et des chats noirs, pour palier au fait que ceux-ci mettent en moyenne deux fois plus de temps à être adoptés que les animaux d’autres couleurs.

Je profite de cet article pour partager avec vous une séance photo pleine de douceur qui donne un avant-goût de Noël. Car mon chien moche est une super copine pour ma fille de 7 mois, pleine de bienveillance et de gentillesse. Mon chien moche est un cœur tendre et fragile, beaucoup de rigolade et d’envie de dormir blottie contre ses maîtres ou des inconnus, qu’ils la trouve moche ou pas.

Connaissez-vous d’autres actions en faveur des animaux discriminés ?

Andreea

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s