Dogs of Paris : un portrait intime du chien parisien et de son humain

Depuis quelque temps, je vous parle de mes coups de cœur dans cette nouvelle rubrique et je ne pouvais pas continuer à le faire sans vous parler de certaines personnes très chères à mon cœur, celles qu’on ne voit jamais, car cachées derrière leur caméra : les photographes.

La semaine dernière, vous avez pu découvrir Lola Ledoux sensible et discrète, cette fois-ci, je vous présente Antonia de Dogs of Paris et sa personnalité solaire et joyeuse. Antonia respire la joie de vivre et découvrir les humains et les chiens et surtout les liens qui les unissent est son dada.

Mon humaine a rencontré Antonia sur Instagram, nous sommes allés prendre des photos ensemble une fois et nous avons tout de suite accroché avec son caractère souriant, décontracté et qui ne se prend pas au sérieux. Et c’est ce que je préfère chez les humains.
Dogs of Paris est un projet sincère et plein de spontanéité, qui met en valeur la complicité maître-chien dans cette jolie ville de Paris.  Il est est né en 2015 et il est inspiré de l’idée de Kim Wolf, fondatrice de Dogs of New-York, qui célèbre le lien universel entre les New-Yorkais et leurs chiens. 

J’ai eu envie à mon tour de décliner ce projet à Paris et de révéler le lien unique qui existe entre les Parisiens et leurs compagnons à quatre pattes, confie Antonia.

Tu n’es pas une photographe pro, mais une vraie passionnée de cet art et de la relation qui lie humain et chien. Quelle partie joue ta propre personnalité dans ton projet ?

J
’aime beaucoup communiquer avec les personnes qui m’entourent. Je me considère comme ouverte d’esprit, j’aime aller vers les autres, découvrir leur histoire et ma curiosité me poussent sans cesse à me dépasser et à oser.

Comment choisis-tu tes sujets ?

Je n’ai pas de critères de sélection. Tous les profils et tous les chiens m’intéressent mais je cherche à favoriser la diversité en essayant de photographier un maximum de races de chiens différentes.

Je rencontre ainsi des chiens de toutes tailles, races, couleurs, âges etc. Chacun est unique et a ses propres spécificités.

Je rencontre également des gens très différents, mais tous portent le même regard bienveillant et rempli d’amour à l’égard de leur compagnon, c’est ce qui compte le plus.

On aime son chien, peu importe son origine, où l’on vit ou à quoi il ressemble.

Tu as un incroyable don de mettre très vite à l’aise humains et chiens, pour qu’ils te dévoilent une partie de leur intimité, comme ça, dans la rue. A quoi penses-tu que c’est dû ?

L’animal est un réel vecteur de communication. Je pense qu’à partir du moment où vous aimez les animaux, vous pouvez entrer en contact avec tout le monde.

Il m’arrive d’essuyer des refus bien sûr, mais, la plupart du temps, les gens sont contents voir intrigués et jouent le jeu pour mon plus grand plaisir.

Cet amour pour les chiens, d’où vient-il ?

Si le chien est appelé le meilleur ami de l’homme, ce n’est pas un hasard, il a des qualités qui en font un véritable allié de l’humain, en vrai il ne lui manque que la parole. 🙂

Il n’y a pas de personnes ou de familles types, idéales pour avoir un chien, sa compagnie est bénéfique pour tous, enfants comme adultes et pour tous les âges et ça c’est super chouette. 

C’est un être sensible, fidèle, joueur, très sociable et par dessus tout qui nous aime de façon inconditionnel. Il est doté de nombreuses vertus notamment thérapeutique, il nous apaise quand ça ne va pas, nous sécurise. Et puis on va pas se mentir, ils sont aussi et surtout trop mignons nos poilus. 🙂

Je suis dédiée depuis toute petite à la cause animale et avec « Dogs of Paris », j’ai envie, à ma manière, de contribuer à sensibiliser les personnes à cette cause et notamment d’apporter un nouveau regard sur l’importance que tiennent les chiens dans nos vies.

Protectrice acharnée et amoureuse des animaux, je suis également végétarienne depuis maintenant de nombreuses années. Je pense sincèrement que les animaux méritent bien plus de considération que celle qui leur est actuellement concédée dans nos sociétés.

En plus de prendre une simple photo, tu passes du temps à discuter avec tes sujets et tu en dresses un portrait assez précis, sans même prendre des notes. Quelles sont les histoires qui t’ont marquées ?

Une histoire m’a particulièrement touchée, celle de Sylviane et de sa chienne Esby.

Le tragique décès de son mari a été une épreuve très dure à surmonter mais grâce à Esby, un petit Griffon Bruxellois, Sylviane a repris goût à la vie. Je me souviens avoir senti mes larmes couler en quittant cette dame.

Ce sont ces moments-là qui renforcent ma volonté de mener à bien mon projet et de faire découvrir d’autres histoires touchantes.

L’amour inconditionnel que le maître et le chien ont l’un envers l’autre est puissant et unique. L’histoire de Sylviane et Esby montre bien à quel point la relation entre les humains et les animaux est essentielle à nos vies. Nous avons besoin d’eux et ils ont besoin de nous.

J’aime aussi beaucoup rencontrer et dresser les portraits de personnes qui créent, innovent, œuvrent pour le monde animal que ce soit à travers des projets créatifs ou sociaux, des applications mobiles ou encore la pratique du sport.

Penses-tu qu’on se livre facilement à un inconnu quand il s’agit d’un sujet si personnel, comme la relation avec son chien et son histoire ?

Oui, au contraire on a plus de facilité à parler de son chien que de soi et indirectement, l’animal de part l’histoire que nous partageons avec lui, peut aussi nous amener à nous dévoiler, révéler nos failles, notre vécu.
Notre chien, c’est notre fierté, on le considère comme un membre de la famille à part entière et les liens que l’on tisse avec lui sont véritablement privilégiés. 

Sa seule présence déclenche des sujets de conversations, ce qui renforce la communication entre les individus. Les gens prennent plaisir à me parler de leur(s) compagnon(s), à me raconter des anecdotes, des souvenirs, c’est un réel moment de partage.

Si tu pouvais prendre en photo n’importe quelle personnalité et son chien, qui choisirais-tu ?

Si c’est une personnalité française, je dirais l’humoriste Florence Foresti et son chien Bernie, un bouledogue anglais, qu’elle ne manque jamais de mettre en avant avec beaucoup d’amour et d’humour bien évidemment, sur les réseaux. 

Si c’est une personnalité étrangère, je dirais sans hésiter la chanteuse Lady Gaga et sa chienne, un petit bouledogue français, Miss Asia Kinney, un duo improbable et déjanté.

Je crois que j’ai un faible pour les bouledogues. 🙂

 

Le rêve d’Antonia serait de sortir un beau livre, accessible à tous, avec tous mes portraits et leurs histoires 🙂 Je lui souhaite de tout cœur que ça lui arrive et je croise les doigts pour y retrouver mon portrait.

Whiskey

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s