J’ai testé l’ostéopathie canine

En tant que bon petit soldat, je m’entraîne régulièrement. La forme physique joue sur la force mentale, c’est bien connu. Donc pour garder ma mens sana, je travaille sur mon corpore sano.

Mais quand on fait beaucoup de sport, comme moi, il est possible qu’on soit sujet de petites blessures, occasionnellement. Ce n’est pas mon cas, je n’ai jamais rien eu jusque là, j’ai une santé en béton. Mais disons que l’humaine préfère qu’on vérifie ça quand même. Et c’est là qu’un ostéopathe animalier rentre en scène.

Enfin, dans mon cas, elle est plutôt rentrée par la porte. Une belle créature toute douce et qui sentait bon. J’ai tout de suite été sous le charme.

L’ostéopathie animale peut prévenir beaucoup d’accidents, que ce soit pour les hyper-actifs ou les patates de canapé 

Je n’avais jamais vu un ostéopathe de ma vie, mais je ne les imaginais pas comme elle. Parce que chaque fois que mon humaine en voit un, elle rentre épuisée et elle râle parce qu’on lui a fait craquer les os (elle déteste ça, mon humaine). Faut dire aussi qu’elle n’y va que quand elle est déjà blessée, donc c’est beaucoup moins agréable qu’en prévention. D’ailleurs je pense que c’est pour cette raison qu’elle a décidé de ne pas faire les mêmes erreurs avec moi.

Qu’on soit un vrai sportif, ou au contraire un coussin péteur de canap’ comme Loulou, l’ostéopathie est faite pour tous. Pour les sportifs c’est d’autant plus indiqué de faire des contrôles réguliers (tous les 6 mois environ), parce que dans l’effort, certaines articulations peuvent se déplacer et l’on perd en mobilité, ce qui amène, à force, à des blessures.

Dans tous les cas, après avoir testé l’ostéo pour la première fois de ma vie, je vous la recommande chaleureusement. Surtout avec Mathilde 🙂

L’objectif d’une bonne séance d’ostéo est de s’assurer que chaque chose est bien à sa place 

Beaucoup d’entre vous nous ont écrit pour nous demander comment ça se passe, une séance d’ostéopathie animale. Eh bien, c’est très simple. Tout d’abord, notre osthé se déplace à domicile et ça c’est vraiment cool, parce que ça évite un stresse supplémentaire pour nous, le mélange d’odeurs d’autres animaux et la On commence par un bilan général, un échange entre mon humaine et Mathilde, dans mon cas. L’ostéo se renseigne par rapport au mode de vie du chien ou du chat (ou du cheval, mais c’est plus rare à Paris).

Je cours beaucoup avec mon humaine, je saute dans tous les sens avec Loulou dans le jardin, après des frisbees, je me suis même lancé dans le vide une fois (j’ai fait une belle chute de 3 mètres et atterri sur mon menton, mais heureusement c’est à peu près le seul dégât). L’ostéo a besoin de connaître tous ces détails sur ma vie pour se faire une idée des possibles types de blessure que je pourrais développer à force.

Par la suite, une séance de 35-40 minutes d’étirements doux et remise en place des petits os déplacés commence. J’ai une peur bleue des médecins, je déteste l’odeur de panique et de douleur qu’il y a chez le véto, mais là, j’étais chez moi. C’est beaucoup moins angoissant de se retrouver dans un environnement connu, même quand on est confronté à des choses inconnues.

J’ai d’abord jeté un regard de détresse à l’humaine, pour prendre la température des choses. Elle avait l’air bien détendue, à prendre des photos de moi sous toutes les coutures, comme d’hab. Je me suis dit que si elle ne s’affole pas, c’est que tout doit bien se passer.

Mathilde a pris en main chaque petite articulation de mon corps, chaque petite vertèbre, ce qui fait que je me retrouvais parfois dans des positions complètement ridicules. Ça a fait bien rire l’humaine, la mesquine !  J’ai su me tenir pendant toute la séance, parce que je vous avoue que c’est plutôt agréable de se faire masser. Je suis sûre que l’humaine n’aurait pas parié dessus, car je suis incapable de rester sur place plus de quelques secondes. Ok, j’ai un peu gigoté et bayé comme pas permis vers la fin, mais sinon j’ai été plutôt sage.

Il paraît que ce n’est pas le cas de tout le monde. Je dis ça, je dis rien, mais certains ont visiblement besoin d’une muselière.

A la fin de la séance, Mathilde a donné à mon humaine un rapport de consultation, dans lequel elle explique quel type de manipulation a été fait, quelles étaient les articulations les plus sensibles et quelles sont les préconisations pour la suite. Très pro, tout ça 😉

Voilà pour mon expérience avec l’ostéopathie, j’espère que ce partage vous aidera à bien choisir le moment et la bonne personne avec laquelle faire un check de vos articulations.

Si vous avez besoin d’un peu plus de motivation, sachez qu’en ce moment, sur notre compte Instagram, vous pouvez gagner une séance gratuite avec Mathilde Chalut Natal ! Il suffit d’habiter à Paris ou en région parisienne (77, 91, 93 et 94) et d’avoir envie de faire découvrir ce type de soin à votre chien ou votre chat.

Parole de quadrupède, vous ne regretteriez pas 🙂

Whiskey

Publicités

3 réflexions au sujet de « J’ai testé l’ostéopathie canine »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s