Les 10 commandements du dog running

Courir avec mon humaine, j’adore ça ! Pour un chien plein d’énergie, comme moi, la voir enfiler ses baskets et m’annoncer une nouvelle sortie running, c’est du pur bonheur. Mais pour que les choses se passent bien, j’ai dû lui apprendre les règles de bon sens du canicross dès le début. Je lui ai même fait apprendre par coeur mes 10 commandements du dog running. D’ailleurs, je les partage avec vous, parce que je suis généreux et surtout parce que je pense qu’il y a certains humains qui devraient revoir ce cours.

wp-image-1252440537

1. Sois patient 

Ou pour le dire plus clairement : ton chien, tu n’engueuleras point, mon ami. Pour moi, c’est la règle numéro 1. Je ne suis pas venu ici pour souffrir, ok ? 😀 J’ai malheureusement vu pas mal d’humains qui ont envie que leur running buddy soit un champion et surtout qu’il le soit tout de suite !

Comme toute bonne chose, tout vient à point à qui sait attendre. Nous mettre la pression ne nous fera pas progresser plus vite. Ou, de moins, pas sans répercussions. J’ai bien envie de croquer les mollets de ceux qui agressent, ne serait-ce que verbalement, leur chien parce qu’il ne va pas assez vite, parce qu’il a fait une petite erreur ou, tout simplement, parce qu’il n’a plus envie de courir.

La passion, comme l’endurance, vient progressivement et il ne faut pas précipiter les choses. Si tu veux faire un podium pour ta prochaine course, mais ton chien vient de commencer le dog running, sors plutôt courir seul. Grade les sorties avec lui pour le plaisir, ou, de moins, dans un premier temps.

On s’est compris ? On répète après moi : Je ne gueulerai plus sur Médor ! Sinon, attention aux mollets 😀

2. Utilise toujours le matériel adapté 

Comme tous les sports, le canicross a son équipement spécifique, qui va aider l’humain, comme le chien, à passer un bon moment et se dépenser en toute sécurité. Et si tu comptes t’y mettre, tu as de la chance, car c’est l’un des sports qui coutent le moins cher.

En plus des baskets adaptées au terrain sur lequel tu vas courir, il suffit de prendre un harnais de traction pour nous, une ceinture ou un baudrier pour vous et une ligne de trait qui nous relie. Tout ce matériel spécifique au canicross peut être acquis pour une petite centaine d’euros. Et c’est suffisant pour débuter.

Surtout, ne cours pas avec un collier ou un harnais fait pour la balade, ils ne sont pas adaptés et on risque de se blesser. Les harnais de canicross se terminent près de l’insertion de la queue, ce qui nous permet de ne pas mettre toute la pression sur la zone lombaire et les cervicales lorsqu’on tire. Et c’est super important.

Un collier ou même un harnais de promenade style Julius K9 peuvent provoquer des lésions musculo-squelettiques et pas que. Cela peut même avoir des répercussions sur le comportement de ton running buddy, car avec le mauvais matériel on ne court pas dans les meilleures conditions que ce soit de point de vue physique ou psychologique.

3. Respecte les autres coureurs
Que ce soit ceux qui n’ont pas de chien ou ceux qui en ont, d’ailleurs. Le respect est la base de toute interaction, ou de moins, c’est comme ça que mes humains m’ont éduqué. Et pourtant, j’en vois pas mal qui ne respectent pas les autres. Ceux qui bousculent, ceux qui ne se laissent pas dépasser, ceux qui dévisagent (enfin, souvent ce n’est pas le visage qu’ils fixent, hein !) ceux qui crachent par terre (beurk!), ceux qui ne ramassent pas les crottes de leur toutous. Ils sont tous sur ma liste.

Quand tu cours avec un chien, tu n’as plus que la responsabilité de tes actes, tu es aussi responsable des siens. Je ne comprenais pas pourquoi mon humaine raccourcie la laisse chaque fois qu’on dépasse quelqu’un ou qu’on croise un coureur qui vient vers nous du sens opposé. Après, j’ai compris qu’il y a des humains qui ont peur de moi. On dirait que je suis impressionnant quand je cours la bouche ouverte et toutes les dents à l’air. Elle ne veut pas qu’on gène les autres et je trouve ça  pas mal.

4. Laisse-moi digérer
Partir courir juste après avoir mangé, ce n’est pas super agréable pour les humains et encore moins pour les chiens. Pour ne pas dire que c’est même très dangereux. Mieux vaut attendre au moins 2 heures avant de partir pour une sortie longue, voir ne pas manger du tout avant une course.

5. Ramasse les crottes, mon petit

Héhé, parlons des choses qui fâchent ! T’aimes bien courir, hein ? T’aimes prendre l’air, profiter d’un bon moment rien qu’à toi et à ton chien, te dépenser ? Et marcher dans une crotte bien fraîche, tu aimes bien aussi ? Eh bien, mon humaine non plus. C’est pour ça qu’elle peste comme ce n’est pas permis quand ça lui arrive. Et je ne veux pas voir mon humaine mécontente, capisci ?

6. Hydrate-toi et n’oublie pas ton chien
Les humains sont constitués à 60% d’eau ? Et bien ça va de même pour nous ! Un chien est censé consommer 60-70ml d’eau par kilo et par jour en temps normal et au moins 100-120ml quand il fait chaud ou qu’il court.

Quand on sort courir, mon humaine me donne à boire avant, après et elle s’arrête pour me donner à boire tous les 4-5 kilomètres de notre parcours. Nous, les chiens, on ne transpire pas, la seule manière de réguler notre température corporelle se fait via la gueule ouverte et lorsqu’on boit de l’eau.

Si tu ne rencontres pas beaucoup de fontaines ou de points d’eau sur ton parcours, prends obligatoirement une bouteille pour ton compagnon canin. Et s’il refuse de boire, car ça arrive parfois, tu peux ajouter à l’eau quelques gouttes de jus de viande. Un peu comme le jus de citron pour les humains, ça donne un peu plus de goût 😀

wp-image-121663765

7. Commence toujours par une balade
Non, sérieux, j’ai envie de renifler les buissons et chier en toute tranquillité. Après, on fera ce que tu veux. Ça nous permettra de s’échauffer tous les deux et aussi de rester concentrés par la suite. Mon humaine prend toujours le temps en début et en fin de séance pour l’échauffement et le retour au calme et j’apprécie particulièrement ces moments qui ne sont pas des moments de travail pure, mais qui me conditionnent pour ce qui va suivre.

8. Fais des pauses
Tu viens de commencer le canicross ? Ne t’attends pas à ce que ton chien soit tout de suite performant et capable de courir sans arrêt pendant les 25km de ta sortie longue de ce dimanche. Tu te souviens de tes premières sorties running en solitaire ? Tu avais bien envie de cracher tes poumons après quelques centaines de mètres, pas vrai ? Tu regardais sans cesse ta montre et tu t’étonnais de n’avoir fait que 2,4km alors que tu avais l’impression d’en avoir couru au moins 10 ? Eh ben c’est pareil pour nous !

Alors have a break, have a Kit-Kat et vas-y molo. Mon humaine me fais prendre une pause hydratation tous les 4-5 kilomètres pour nos sorties, personnellement je te conseille de t’adapter aux besoins de ton chien. Pour certains, il faut le faire plus souvent que cela. Si tu es à l’écoute de ton partenaire, tu verras assez rapidement quand il a envie de ralentir un peu le rythme et boire un coup.

9. Félicite ton chien
Quand mon humaine me montre qu’elle est fière de moi, j’ai envie de tout donner 😀 Je suis comme ça, j’ai envie de lui faire plaisir. C’est mon rôle à moi et je le prends au sérieux. Et voir qu’elle est contente de moi, rempli de joie et du sentiment de la mission accomplie mon petit cœur de bon soldat.

Je ne dis pas de lui parler constamment, ça peut nous distraire. Mais quand mon regard cherche le sien, j’ai envie qu’elle me dise au moins « c’est bien » si ce n’est une prochaine commande. Ce qu’elle fait très bien. Parfois, même pas besoin de paroles. Un simple échange de regards suffit. Mais comme tous les sports d’équipe, le canicross demande une bonne communication.

10. Profite à fond !
C’est le dernier de mes commandements, mais probablement le plus fondamental, à mon sens. N’oublie jamais que le sport est fun, avant tout. Amuse-toi, la décharge d’endorphines dans le sang te fera te sentir au moins un demi-dieu, donc profite de ton nuage et de ce moment de partage. Profite de ton équipe, de ce moment unique avec ton partenaire, c’est une si belle sensation de se dire qu’on ne forme qu’un seul être avec 6 pattes et une seule volonté : s’amuser !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les 10 commandements du dog running »

  1. Coucou j’aime beaucoup ton article. J’ai une question concernant le commandement n°3! Je débute en running et comme ma boule de poil est une pile électrique ( border collie de 1 an) je me suis dit que débuter ensemble serait bien. Sauf que… première sortie ensemble tout se passe bien je raccourci la laisse quand on croise cycliste et coureurs jusqu’au dernier moment ou je n’ai pas raccourci assez et mon chien intrigué s’est rapproché du coureur et a touche sa main!! J’ai eu le droit à « votre chien m’a mordu » …. alors que lui le regardait d’un air d’incompréhension. La personne à même pris en photo ma plaque d’immatriculation au cas où !! Du coup je n’ose plus sortir en running de peur qu’un autre incident de ce genre se reproduise. Est-ce que tu as déjà eu des problèmes avec d’autres personnes lors de tes sorties running? Je tiens à préciser qu’il n’a pas une once de méchanceté simplement de la curiosité

    J'aime

    1. Hello Marina,

      Ne t’en fais pas, j’ai fait bien pire que renifler la main d’un autre coureur, moi 😀 C’est pour ça que mon humaine me garde bien près d’elle lorsqu’on dépasse d’autres runners ou qu’on en croise qui viennent du sens opposé. Les chiens sont curieux par nature et l’odorat fait partie de nos manières préférées d’explorer le monde, il n’y a rien de mal là-dedans. Mais voilà, certains humains ont peur des chiens, c’est comme ça, il faut respecter leurs craintes pour pouvoir vivre en harmonie.

      Ce n’est pas pour cela que tu ne dois plus sortir ton partenaire de course, au contraire ! Plus il va voir des runners, plus il va en avoir l’habitude et moins il vont l’intéresser. Mais pour cela, il faudra que tu laisses un peu plus d’espace entre vous deux et le reste du monde lors des croisements et éventuellement, si ça te rassure, lui faire porter une muselière sur les prochaines séances, histoire d’être sûre que personne ne se plaint. D’expérience, les humains s’éloignent plus des chiens qui en portent, en plus 😀 Je te recommande les Baskerville, car on peut bien respirer avec et aussi boire 😉 Courage et ne stresse pas, ça va bien se passer 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s